Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Les 10 articles d'ID les plus lus de 2019

Les fondateurs de La Fourche.
©DR La Fourche

Vous les avez lus, "likés", commentés... Voici le top 10 de vos articles préférés en 2019 sur ID. 

Seconde main, recyclage des vêtements, bio à prix cassés, opérations anti-plastique, climato-scepticisme, repas végétariens dans la restauration collective... Voici quelques thèmes qui ont suscité votre curiosité.

1. Quand le marché de la fripe dépassera celui de la fast fashion

Selon un rapport sur le marché des vêtements de seconde main du site américain spécialisé Thred Up, le marché des vêtements d’occasion pesait 24 milliards de dollars en 2018, aux États-Unis, contre 11 milliards de dollars en 2012. En 2023, il devrait atteindre 51 milliards de dollars. À l'échelle mondiale, le marché de la seconde main devrait être plus lourd que celui de la fast fashion d'ici 2028, selon ce même rapport. Une bonne nouvelle qui ne doit pas "masquer le fait que le marché de la fast fashion va continuer à croître, passant de 35 milliards de dollars (30,9 milliards d’euros) en 2018 à 44 milliards de dollars (38,85 milliards d’euros) en 2028", remarque notre chroniqueuse Emmanuelle Vibert. À relire ici

2. Cinq sites pour enfin revendre ces vêtements que l'on ne porte pas

L'an dernier, l'article que vous avez le plus consulté sur ID vous proposait quelques solutions entre don, revente et recyclage, pour vous débarrasser de vos vêtements usagés. Le sujet vous intéresse tout particulièrement puisque cette année, le deuxième article le plus lu vous propose un zoom sur cinq sites pour revendre vos vêtements non ou plus portés. "Modalist", "Vinted", "Once Again", "Vestiaire Collective", "Vide Dressing"... Nous vous expliquons leur fonctionnement par ici.

3. La Fourche : "Nous échangeons de la fidélité contre du pouvoir d'achat"

Il a été lancé en juin 2018 et se distingue des autres services du même type en vendant ses produits à des prix cassés, sans prendre de marge. Le site de "La Fourche" propose des produits alimentaires bios et fonctionne avec un système d'adhésion. Ses cofondateurs assurent que les clients économisent jusqu'à 250 € par an en faisant leurs courses sur ce site plutôt que dans un supermarché de proximité. ID a rencontré en janvier dernier Lucas Lefebvre, co-fondateur et directeur marketing et communication de cette plateforme. À relire ici. À noter que depuis cet automne, "La Fourche" affiche l'empreinte carbone de ses produits."L'idée est de présenter un chiffre qui correspond vraiment à l'empreinte carbone du produit : c'est-à-dire la quantité de CO2 générée par la production du produit en question, pour la production de 100 g de ce produit", explique Lucas Lefebvre. 

Comme le nutri-score, les aliments sont notés sur leur impact carbone entre A+ à E.
©Etiquettable/La Fourche

4. Un milliardaire norvégien fait construire un yacht... Pour collecter cinq tonnes de plastique par jour

En partenariat avec l'organisation WWF, le milliardaire norvégien Kiel Inge Røkke a décidé d'investir une partie de sa fortune dans la construction d’un yacht de 182 mètres de longueur qui accueillera 60 chercheurs et 30 personnes. Il sera voué à effectuer des missions d'exploration et de collecte de déchets marins. Avec WWF, le milliardaire a créé la société "REV Ocean", qui s'est donné pour objectif de lancer une plateforme de données mondiale, réunissant les différentes recherches menées dans le monde, et de créer un "siège social mondial" des océans pour les chercheurs, les ONG et les entrepreneurs. À relire ici.

5. Un repas végétarien obligatoire une fois par semaine à l'école

La loi Alimentation adoptée fin 2018 implique pour les établissements scolaires, que soient proposés au moins une fois par semaine des repas végétariens, sur une période test de deux ans. Cette obligation a pris effet en novembre 2019. Toutes les cantines des écoles primaires, collèges et lycées sont concernées par cette mesure, qu'il s'agisse d'établissements publics ou privés.

6. Désintox : cinq arguments des climatos-sceptiques passés au crible

En février dernier, ID s'est entretenu avec François-Marie Bréon, directeur adjoint du Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement, pour échanger sur le "climato-scepticisme". Le moins que l'on puisse dire, c'est que les fausses informations ne manquent pas à l'appel sur les réseaux sociaux."Les vagues de froid prouvent qu’il n’y a pas de réchauffement climatique", "le réchauffement climatique est dû au soleil", "on ne peut pas prédire les phénomènes des futures décennies alors que l'on se trompe sur la météo des jours à venir", "la fonte des glaces n’augmente pas le niveau de la mer, mais produit plutôt le même effet qu’un glaçon dans un verre d’eau", "la terre va se réchauffer, mais l'homme est parfaitement capable de s'y adapter"... L'avis de François-Marie Bréon sur ces "arguments" des climats-sceptiques est clair :

Les climato-sceptiques qui freinent les actions de recul du changement climatique, je pense que dans 50 ans, on reconnaîtra qu'ils étaient des criminels. 

Une mise au point à relire ici.

7. Les festivals éco-responsables qu'il ne fallait pas manquer durant l'été 2019

C'était l'été, il faisait beau, il faisait chaud. L'occasion de faire le plein de culture en participant à des festivals de musique par exemple. Sauf que nombre d'entre eux ont une empreinte carbone élevée, entre leur consommation d'eau et d'énergie et les déchets plastiques qui s'y accumulent, par exemple. Aussi, ID vous a proposé un focus sur cinq festivals qui ont décidé de se mettre au vert. À retrouver l'an prochain si vous les avez manqués, et à retrouver ici.

8. "lalibrairie.com", une alternative à "Amazon" pour commander ses livres en ligne

Quand le paysage de la vente en ligne est dominé par des géants comme "Amazon", il n'est pas toujours évident de s'y faire une place. ID a tenté de comprendre le fonctionnement du site lalibrairie.com, qui propose à ses clients de commander des livres en ligne et de se les faire livrer chez eux ou dans des points libraires. À relire ici.

9. Une entreprise française qui crée un vélo électrique... Sans batterie !

Il devrait être commercialisé en 2020 : le vélo "U-feel", qui avancera grâce à un supercondensateur, un système de stockage de l'énergie totalement autonome, a été mis au point par la start-up française Veloci Industries. "Plus propre et plus durable, son système de stockage tampon de l'énergie a une durée de vie 100 fois supérieure à celle des batteries... et est recyclable !", indique la société. Plus de détails ici

© Veloci industries

10. Cinq bonnes nouvelles pour la planète depuis le début de l'année

À l'occasion de la Journée mondiale de la Terre en avril dernier, ID vous faisait un récapitulatif des bonnes nouvelles pour la planète apprises dans les mois précédents. Une jeunesse qui se lève pour le climat, la pêche électrique qui fait ses adieux en Europe, ces pays qui sont parvenus à réduire leurs émissions de CO2, des espèces que l'on croyait disparues mais qui sont réapparues. Un peu de baume au cœur par ici !

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.