Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Désormais un repas végétarien minimum chaque semaine dans les cantines scolaires

©CandyBox Images/Shutterstock

À compter de ce mois de novembre, toutes les cantines scolaires françaises devront proposer au minimum un repas végétarien par semaine à leurs élèves. 

Alors que les élèves français retrouvent le chemin de l'école ce lundi, ça bouge dans les cantines. Le texte qui déchaîne les passions depuis un an entre officiellement en application à compter de ce mois de novembre 2019 : selon l'article 24 de la Loi alimentation - voté en octobre 2018 -, au moins un repas végétarien par semaine sera proposé dans tous les selfs scolaires du pays. 

Ce que dit le texte

"À titre expérimental, au plus tard un an après la promulgation de la loi n°2018–938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, pour une durée de deux ans, les gestionnaires, publics ou privés, des services de restauration collective scolaire sont tenus de proposer, au moins une fois par semaine, un menu végétarien. Ce menu peut être composé de protéines animales ou végétales (...). L’expérimentation fait l’objet d’une évaluation, notamment de son impact sur le gaspillage alimentaire, sur les taux de fréquentation et sur le coût des repas, dont les résultats sont transmis au Parlement au plus tard six mois avant son terme", pouvait-on lire dans les lignes de ce texte, entré officiellement en vigueur vendredi dernier. 

Concrètement, ce dispositif implique : 

  • une phase d'expérimentation de deux ans, toutefois imposée à l'ensemble des structures scolaires ;
  • que toutes les cantines des écoles primaires, collèges et lycées sont concernées par cette mesure, qu'il s'agisse d'établissements publics ou privés. Les crèches et les universités ne sont quant à elles pas concernées ;
  • que les repas proposés devront être exemptés de viande ou de poisson, remplacés par des protéines végétales tels que des légumineuses, des céréales... 
  • que ces menus ne seront pas nécessairement imposés aux élèves : ils pourront être proposés de manière exclusive ou sous forme d'option ;
  • que la mention "au moins une fois par semaine" suppose qu'il s'agit de la fréquence minimum : les gestionnaires du dispositif pourront choisir de proposer ce type de menu autant de fois qu'ils le souhaitent, à l'image des cantines lilloises par exemple, pionnière des menus végétariens. 

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail.

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Commentaires
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.