Conso

Greenpeace réclame deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires

Le "Veggie Tour" est déjà passé par Bordeaux, Angers ou encore Nice.
© Greenpeace Angers / Facebook / DR

Greenpeace France a entamé, le 11 mai dernier à Bordeaux, un "veggie tour" pour parler cuisine végétarienne dans les villes françaises.

Le but de ce tour de France ? Sensibiliser parents et enfants au végétarisme, "une rencontre pour informer, rassembler et démontrer que moins de viande et de produits laitiers, en plus d’être goûteux, c’est équilibré", précise Greenpeace sur son événement Facebook. Munie de son "Solar Foodtruck", une caravane alimentée à l’énergie solaire, l'ONG est déjà passée par les villes de Bordeaux, Angers ou encore Nice, et se rendra bientôt à Toulouse, Clermont-Ferrand et Paris. Au programme de ces rencontres ? Des ateliers de cuisine végétarienne, en présence de spécialistes, des dégustations et des animations pédagogiques pour les enfants.

Deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires

En parallèle, l'ONG a également publié sur son site internet une pétition - qui a déjà recueilli plus de 160 000 signatures - réclamant l'instauration obligatoire d'au moins deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires d'ici 2020. "Aujourd’hui, viande et produits laitiers sont servis dans les cantines scolaires dans des proportions démesurées par rapport aux recommandations nutritionnelles de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation. Une aberration dangereuse pour la santé des enfants (surpoids, obésité), mais aussi dévastatrice pour la planète", explique Greenpeace, qui précise que l'élevage industriel est responsable à lui seul de 14,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre

"Il est urgent de favoriser la consommation de protéines végétales, par rapport aux protéines d’origine animale. Lentilles, pois chiches, soja, etc. sont d’excellentes alternatives, bonnes pour la santé des enfants et goûteuses", ajoute l'ONG, qui souhaite également augmenter la part d'alimentation bio dans la restauration scolaire ainsi qu'"interdire la présence de lobbies dans les écoles" et "limiter leur influence dans les instances de décisions". "Les lobbies (...) font tout pour perpétuer ce mythe selon lequel nous devons manger de la viande tous les jours (...) Il est urgent qu’Emmanuel Macron reprenne les rênes de la politique de restauration scolaire".

Faut-il rendre obligatoire non pas un mais plusieurs repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires ?

Choix

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.

 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.