Environnement

Cinq bonnes nouvelles pour la planète depuis le début de l'année 

©Vadim Sadovski/Shutterstock

À l’occasion de la journée mondiale de la Terre, ID vous propose son florilège d’infos positives pour la planète que nous a déjà réservé ce début d'année 2019.

À l'aube du cinquième mois de l'année, la planète a déjà quelques nouvelles positives à nous offrir. En cette journée mondiale de la Terre du 22 avril, ID vous propose de rembobiner ce début d'année pour faire un tour des actualités qui mettent de bonne humeur et aident la planète bleue à aller mieux. 

La Terre est de plus en plus verte

Selon une étude de la Nasa publiée dans la revue Nature en février dernier, la planète s'est végétalisée depuis ces dernières années. Les experts constatent que la Terre a gagné 5 % de surface verte entre 2000 et 2017, soit l'équivalent de la forêt amazonienne. On doit cette progression principalement à la Chine et l'Inde, avec une reforestation massive dans le pays pour le premier et le développement des terres cultivées pour le second. 

Sur le même thème, on a également appris au mois de mars que 33 grands industriels du cacao s'engageaient dans un plan d'action commun pour enrayer la déforestation. Ce plan concerne la Côte d'Ivoire et le Ghana, principaux pays producteurs de cacao dans le monde (65 % de la production mondiale) aux côtés des gros noms du milieu tels que Nestlé, Ferrero ou encore Lindt qui occupent ensemble 85 % du marché mondial. 

La jeunesse se lève pour le climat 

Partout autour du monde, nous avons pu constater en ce début d'année que les jeunes s'engagent. Un phénomène déjà bien enclenché en 2018, notamment en Europe suivant le modèle de la désormais iconique Greta Thunberg. En France, la pétition de l'Affaire du siècle est entrée dans les annales et depuis plusieurs mois, les mobilisations climat, désobéissances civiles et vendredis verts s'enchaînent, en Europe, mais aussi partout dans le monde

Les réseaux sociaux représentent également un levier d'action majeur. On a notamment pu observer la naissance du "Trashtag Challenge", un défi incitant les internautes à nettoyer un site encrassé de déchets. Le hashtag #TrastagChallenge a fait le tour de la planète. 

En Europe, la pêche électrique, c'est fini

La mesure a été définitivement adoptée par le Parlement le 16 avril. La pêche électrique sera totalement interdite d'ici 2021 dans les eaux européennes. Chacun des pays concerné est cependant libre d'avancer la mesure plus tôt que cette date butoir : la France s'est par exemple engagée à "lancer la procédure d'interdiction de la pêche électrique dans les eaux sous souveraineté française dès la publication du règlement européen", selon l'AFP. 

Ces dernières années, 18 pays ont réduit leurs émissions de CO2

Selon une étude de la fin février, publiée par Nature Climate Change, 18 pays développés ont réduit leurs émissions de CO2 sur la période 2005-2015, parmi lesquels la France, le Royaume-Uni, la Belgique, l'Italie ou encore les Etats-Unis. Tandis qu'en 2018, le niveau mondial des émissions a augmenté de 2 %, concernant ces 18 pays, il a baissé de 2,4 % par an sur cette période. Un chiffre qui s'explique notamment par l'abandon des énergies fossiles au profit des énergies renouvelables

Des espèces que l'on croyait disparues, réapparues !

Une tortue que l'on croyait éteinte depuis plus de cent ans, un chien sauvage que l'on avait plus vu depuis 50 ans ou encore une grenouille, disparue des radars depuis près de quinze ans. Plusieurs espèces que l'Homme pensait éteintes ne l'étaient en réalité pas tout à fait. 

Une tortue de la famille des "chelonoidis phantasticus", pas vue depuis 100 ans a fait son retour aux Galapagos en février dernier. Ce même mois, des scientifiques ont également observé le retour de la "gastrotheca cornuta", petite grenouille de huit centimètres originaire d'Amérique du Sud, oubliée depuis 14 ans. En 2018, on a également revu le chien sauvage de Nouvelle-Guinée, disparu depuis un demi-siècle.