Environnement

La Terre est de plus en plus verte, selon un nouveau rapport

En 18 ans, la Terre a gagné 5 % de superficie végétale.
© Marc Garanger / Aurimages / Marc Garanger / Aurimages / AFP

Entre 2000 et 2017, la Terre a gagné 5 % de superficie végétale, soit 5,5 millions de km2 de végétation. La Chine et l'Inde sont les pays qui ont le plus contribué au verdissement de la planète.

La Terre est de plus en plus verte, selon un nouveau rapport publié dans la revue Nature Sustainable. À partir des données récoltées par les satellites, les chercheurs ont constaté que la Terre avait gagné 5 % de superficie végétale entre 2000 et 2017, soit 5,5 millions de km2 de forêts, de champs et de prairies. Les résultats les plus remarquables sont visibles en Chine et en Inde : ces deux pays représentent 1/3 de l’augmentation de la surface végétale mondiale. La Chine a gagné 1,35 millions de km2 de végétation et l'Inde, 365 000 km2.

Une bonne nouvelle ?

En Chine, c'est la reforestation qui a majoritairement contribué à la végétalisation du pays (42 %). Depuis quelques années, le pays élabore des programmes ambitieux en faveur de la conservation et de l’extension des forêts. En Inde, le développement des terres cultivées est le principal facteur du verdissement du pays (82 %). Or, ce type de production n'est pas sans conséquences sur l'environnement puisqu'il nécessite des pratiques telles que l'irrigation des eaux, l'utilisation intensive d'engrais et la mécanisation agricole. Les terres cultivées représentent d'ailleurs 33 % de l'augmentation nette de la surface foliaire mondiale depuis les années 2000. Les chercheurs tiennent également à préciser que le verdissement de la planète ne compense pas les dommages causés par la déforestation dans les régions tropicales et leurs conséquences sur l'écosystème et la biodiversité.