Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID D'AILLEURS

Bruxelles : un arbre sera planté pour chaque nouvelle naissance

©Thepphanom Leeprakhon/Shutterstock

Dès 2020, Bruxelles plantera des arbres en Afrique du Sud et en Amérique du Sud pour chaque nouvelle naissance sur son territoire. Cette mesure symbolique s’inscrit dans le cadre du Plan Climat, adopté en mai 2018, qui vise à permettre à la ville d’atteindre ses objectifs en matière de développement durable.

Des arbres seront plantés en Afrique du Sud et en Amérique du Sud lors de chaque nouvelle naissance sur le territoire bruxellois. L'objectif est de "participer à la dimension internationale demandée par la Convention des Maires, en aidant à la reforestation dans les pays du Sud", peut-on lire sur le site du Plan Climat. Benoît Hellings, échevin du Climat et Zoubida Jellab, échevine des Espaces Verts (les échevins sont des magistrats en Belgique et aux Pays-Bas) expliquent qu’il faut planter dans ces pays pour "faire comprendre que l’enjeu climatique dépasse les frontières".

Réduire le taux de CO2 de 13 tonnes par an

Les parents des nouveaux-nés seront informés de ces plantations grâce à une petite carte remise au moment de l’inscription de la naissance. Il y a environ 3000 naissances chaque année à Bruxelles : d'après les estimations de la ville, ce projet d'un budget de 25 000 euros devrait permettre de réduire le taux de CO2 dans l'atmosphère de 13 tonnes par an. Les premières plantations devraient être réalisées à la fin de l’année 2019 ou au début de l’année 2020. 

Il ne s’agit pas juste d’améliorer la qualité de vie, de rendre la ville plus agréable, mais de lutter aussi contre la pollution. Les arbres sont d’efficaces filtres à pollution. Zoubida Jellab (propos recueillis par la RTBF). 

Cette initiative, baptisée "Baby Boom", s'inscrit parmi les différentes mesures du Plan Climat : la ville projette notamment d'acquérir des véhicules verts, de systématiser les achats groupés d’énergie verte pour les particuliers et de remplacer l’éclairage traditionnel des bâtiments communaux par du LED. Il contient également toute une section relative à la verdurisation des espaces verts : "la Ville de Bruxelles souhaite développer un outil en ligne destiné aux habitants ou groupes d’habitants qui souhaitent demander un permis de végétaliser".

Ce Plan Climat s’inscrit dans la continuité de l’Agenda 21, lancé en 2008 et dont l’objectif est de planifier les efforts de diminution d’émissions de gaz à effet de serre