Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le récap'

Australie, soldes et Macron à l'épreuve de la Convention citoyenne... L'info durable de la semaine

L'Australie est ravagée par des feux de forêt sans précédent.
©PETER PARKS / AFP

L'Australie toujours en proie aux flammes, le lancement des soldes d'hiver 2020 et Emmanuel Macron attendu à la quatrième session de la Convention citoyenne pour le climat... Tout ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine. 

Australie : des flammes et de la solidarité

Le monde entier s'émeut face aux images des spectaculaires incendies australiens. Le pays est actuellement ravagé pour les flammes depuis le mois de septembre : 8 millions d'hectares, 24 personnes, 1 milliard d'animaux, 1400 habitations seraient déjà partis en fumée. 

Face à l'ampleur de la catastrophe, nombre de personnalités publiques aux quatre coins du globe se mobilisent. Nicole Kidman, Pink ou encore Nabilla ont déclaré avoir fait de généreux dons en soutien aux pompiers, aux populations touchées, à la biodiversité décimée, invitant leur communauté à faire de même. 

Côté politique, Emmanuel Macron a déclaré dimanche 5 janvier avoir proposé une "aide opérationnelle immédiate" à l'Australie, au détour d'une conversation téléphonique avec son Premier ministre Scott Morrison. Celui-là même qui fait l'objet de nombreuses critiques en raison de sa politique : en effet, le Premier ministre conservateur est aussi un climato-sceptique assumé et fervent défenseur de l'industrie du charbon, principale source polluante du pays qui en est encore très dépendant. Malgré les dénégations de ce dernier, la plupart des ONG, comme l'opinion publique associent ces incendies meurtriers au réchauffement climatique.

Soldes d'hiver : on arrête en 2020 ? 

Mercredi 8 janvier, les commerçants ont commencé à arborer leurs plus belles pancartes : rabais, bonnes affaires et promotions ont envahi les vitrines. Pour les premières soldes de cette nouvelle décennie, si on décidait d'arrêter ? L'occasion de relire l'édito de notre journaliste sur le sujet ? Ou de refaire notre quiz pour connaître son modèle de consommation ? À retrouver ici et

Macron à la Convention citoyenne pour le climat

Emmanuel Macron était attendu ce vendredi à la quatrième session de travail de la Convention citoyenne pour le climat. Il s'est donc exprimé en début de réunion dans l'hémicycle du Cese (Conseil économique, social et environnemental) à Paris devant les 150 personnes tirées au sort qui planchent depuis octobre sur les questions de lutte contre le réchauffement climatique. Selon l'Elysée, c'est "à leur demande" que le chef d'Etat a choisi d'y participer. Prudence était de mise pour ce rendez-vous tant attendu : Emmanuel Macron devait "répondre aux questions" des citoyens mais ne voulait pas influencer les discussions, dans l'idée de respecter "cet exercice de démocratie participative", avait fait savoir son entourage jeudi.

Enfin, la Convention citoyenne pour le climat devrait conclure ses travaux en avril avec des propositions pour "réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40 % d'ici à 2030 par rapport à 1990", le tout dans un esprit de "justice sociale".

2019, deuxième année la plus chaude jamais enregistrée

Le Mercure brûle toujours plus chaque année. Depuis le début des mesures, l'année 2019 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée derrière 2016, a-t-on appris ce 8 janvier. De même que la décennie 2010-2019. Les mesures soulignent également que la concentration de CO2 dans l'atmosphère a continué d'augmenter. Les détails ici

Blackface, cris de singe : des salariés du Slip Français mis à pied après la polémique d'une soirée "Saga Africa"

Gros bad buzz pour l'entreprise du sous-vêtement made in France. La semaine dernière, le compte Instagram @maisnoncestpasraciste - dénonçant le racisme ordinaire sur Internet - relayait une vidéo au contenu discriminatoire qui a provoqué l'indignation des internautes. Trois personnes ont filmé leur soirée de nouvel an "sur le thème Saga Africa", selon les dires de l'auteure des vidéos : on y voit les participants affublés de peinture noire sur le corps et le visage ou déguisés en gorille. 

Parmi ces trois personnes, deux sont salariés par l'entreprise Le Slip Français, la troisième - et auteure des vidéos, affublée d'un blackface - travaille au sein de l'entreprise DS Techeetah Formula-E Team. En réaction à cette affaire, l'enseigne de sous-vêtements a indiqué par communiqué que les salariés mis en cause seraient "convoqués et sanctionnés par la direction". Les internautes ont ensuite pris à partie la marque, appelant massivement au boycott de celle-ci sous le hashtag "BoycottLeSlipFrançais".

Contacté par ID, le fondateur de la marque Guillaume Gibault s'est dit "très touché par la situation", précisant que les sanctions évoquées par communiqué de presse concernent une "mise à pied à titre conservatoire". Article à relire ici.

Daniel Cueff, maire de Langouët, renonce à son siège mais pas à son combat

Le maire de Langouët (Ille-et-Vilaine) Daniel Cueff, figure de la lutte anti-pesticides, a annoncé mardi 7 janvier avoir fait appel de la décision du tribunal administratif de Rennes d'annuler son arrêté anti-pesticides. Décision que l'on avait apprise le 25 octobre dernier, alors qu'entre temps, d'autres tribunaux ont validé d'autres arrêtés du même type. Par ailleurs, le maire breton a également annoncé qu'il laisserait son siège à Langouët pour les municipales du mois de mars.

La consigne avance chez les politiques

Députés et sénateurs ont fini par s'entendre. Une petite surprise au Parlement ce mercredi puisque les élus ont finalement trouvé un accord sur le projet de loi anti-gaspillage qui patine depuis des mois notamment sur le sujet "consigne". Pour son adoption définitive, le texte devrait revenir à l'Assemblée le 21 janvier et au Sénat, à une date encore à définir.

Les produits phytosanitaires ont eu la côte en 2018

Mardi soir, les quatre ministères de l'Agriculture, de la Santé, de la Recherche et de la Transition écologique ont annoncé une forte augmentation de la consommation de produits phytosanitaires en agriculture en France en 2018, malgré les polémiques et deux plans gouvernementaux successifs dont l'objectif était pourtant de diminuer leur usage. "Après une légère baisse en 2017, le comité a constaté une augmentation globale forte (+ 21 %) des quantités vendues de produits phytopharmaceutiques en 2018", ont indiqué mardi soir dans un communiqué les quatre ministères de l'Agriculture, de la Santé, de la Recherche et de la Transition écologique.

Selon le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, "ce n'est pas un échec ce que nous vivons, mais nous ne sommes pas dans les orientations que nous nous sommes fixées encore. Mais ce n'est pas un échec car la sensibilisation, les avancées, les transitions faites, les filières qui s'organisent, je crois vraiment que c'est quelque chose de très important",  a-t-il déclaré jeudi devant la mission d'information parlementaire sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate.

Précarité étudiante : lancement du numéro d'aide pour les situations d'urgence

Annoncé en novembre en réponse à la grogne étudiante qui s'était soldée notamment par l'immolation par le feu de l'un d'entre eux à Lyon, le numéro d'urgence sur les aides financières a été lancé officiellement ce vendredi. Au 0 806 000 278, les étudiants pourront être informés sur les bourses et les aides existantes, accompagnés vers les services sociaux et aidés dans leurs démarches pour obtenir rapidement un soutien financier d'urgence.

Une nouvelle prime de rénovation énergétique

Nouvelle année, nouvelles mesures. Le gouvernement a officiellement lancé mercredi une aide financière à la rénovation énergétique des logements, destinée à remplacer le précédent système de crédit d'impôt, avec un site internet pour faciliter les démarches des particuliers. Le montant de cette aide baptisée MaPrimeRénov' dépendra à la fois des travaux envisagés et du niveau des revenus du ménage qui la demande. Il s'agit d'un "outil extrêmement simple (et) beaucoup plus juste" que le précédent système, a assuré le ministre du Logement, Julien Denormandie, lors d'une conférence de presse. Cette prime, qui doit être versée dans les 15 jours après la validation de la demande, doit en effet progressivement remplacer le crédit d'impôt à la transition énergétique (CITE).

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.