Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Le récap'

Projet de loi anti-gaspi, convention citoyenne, fêtes durable... L'info durable de la semaine

©Jacky D/Shutterstock

Projet de loi sur le gaspillage adopté en première lecture, convention citoyenne pour le climat rallongée et cadeaux d'occasion... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

Projet de loi anti-gaspillage adopté en première lecture par l’Assemblée nationale

Dans la nuit de jeudi à vendredi dans l’hémicycle, les députés ont voté le texte du projet de loi anti-gaspillage, adopté en première lecture : 49 voix pour, 5 abstentions et 1 voix contre. Députés et sénateurs se pencheront à nouveau sur ce texte en commission mixte à la rentrée, avant une éventuelle nouvelle lecture au palais Bourbon à partir du 21 janvier. 

En plein mouvement social sur les retraites, ce projet de loi voulu comme un marqueur environnemental de l'acte II du quinquennat n'a pas eu l'écho souhaité. De plus, son image a été brouillée par le conflit opposant le gouvernement aux professionnels du recyclage et aux associations de collectivités sur le sujet houleux de la consigne des bouteilles en plastique.

Grossomodo, le texte entend notamment : 

  • inscrire l'objectif de 100 % de plastique recyclé d'ici au 1er janvier 2025. 
  • interdire la mise sur le marché des emballages plastiques à usage unique d'ici 2040.
  • une réduction de 50 % d'ici à 2030 du nombre de bouteilles en plastique à usage unique vendues.

En outre, nouvelles filières de pollueur-payer, indice de réparabilité, réemploi, médicaments à l’unité, tri, tickets de caisse, vrac ou encore consigne, sont au menu de ce projet de loi. Les détails à retrouver ici.

Convention citoyenne rallongée jusqu’en avril 

Côté politique toujours, le gouvernement a annoncé étendre les réunions des conventions citoyennes pour le climat jusqu’en avril, alors que celles-ci devaient initialement s’achever fin janvier.

La 4e session de la Convention, prévue début décembre juste après le début de la grève contre la réforme des retraites, avait déjà été reportée. Par ailleurs, nombre des 150 citoyens tirés au sort pour cet exercice inédit en France avaient exprimé le souhait d'avoir au moins une session de travail en plus des six initialement prévues. Le "comité de gouvernance" a en conséquence rendu public un nouveau calendrier, ajoutant une session supplémentaire de travail et prolongeant les travaux jusque début avril, contre une fin initialement programmée le 26 janvier. Les prochaines sessions se tiendront du 10 au 12 janvier, du 7 au 9 février, du 6 au 8 mars et la dernière, quand seront annoncées les mesures et leur mode d'adoption proposé (loi, règlement, référendum...) les 3 et 4 avril.

La France va abriter la première usine de chocolat équitable d’Europe

La première usine en Europe qui produira exclusivement du chocolat bio et équitable verra le jour dans le Gers en 2021, a-t-on appris mardi auprès d'Ethiquable, pilier du commerce équitable en France.

Les fondateurs d'Ethiquable ont posé mardi à Fleurance (Gers) la première pierre de l'usine, accompagné d'un investissement de 15 millions d'euros, soutenu par la Banque des territoires de la Caisse des dépôts et consignations. 

52 % des Français prêt à offrir en seconde main pour les fêtes

Selon une étude menée par Kantar pour le portail de recommerce Momox, 52,2 % des Français se disent prêts à offrir un cadeau d'occasion à Noël. Économique et respectueuse de l’environnement, la seconde main séduirait de plus en plus la jeune génération : parmi les 1057 personnes interrogées durant cinq jours au mois de novembre, on distingue une certaine opposition générationnelle quant à la manière d’envisager l’achat des cadeaux. Tandis que les plus jeunes semblent conquis par la seconde main pour Noël, leurs aînés n’ont pas l’air d’y trouver leur compte.  

Alors que 60 % des 16-24 ans se tourneraient vers l’occasion à Noël, 62,3 % des 25-34 ans se disent prêts à le faire. Gap générationnel ou habitudes de consommations difficiles à perdre, la grosse moitié (54,9 %) des 45-54 ans préfèrent offrir du neuf. La part est encore plus importante chez les 55-64 ans qui n’envisagent la seconde main qu’à 39,9 %.

Le gouvernement tranche sur la distances d'épandage des pesticides 

Selon les informations de BFMTV ce vendredi confirmées par des sources gouvernementales, l'utilisation des pesticides sera interdite à moins de 10 mètres des habitations et établissements scolaires dès 2020. 

Ces 10 mètres minimum concerneront les cultures hautes, 5 pour les autres cultures et même 3 dans certains cas. Pour quelques exceptions, la distance minimale pourrait s'étendre jusqu'à 20 mètres.

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.