Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Que faire de son pain rassis ?

Chaque année en France, des centaines de tonnes de pain sont jetées. Un vrai gâchis !
©Nina Firsova/Shutterstock

Symbole de la France, le pain est consommé par près de 98% de la population selon l’Observatoire du pain. Mais il s’agit également d’un aliment qui est énormément jeté et gaspillé. Pourtant, même lorsque qu'il n’est plus frais, il peut encore servir et retrouver de nouvelles saveurs.

Chaque année, ce sont des tonnes de pain qui finissent à la poubelle. Selon l’Agence de la transition écologique, rien que pour les boulangeries, 150 000 tonnes de pain sont jetées ou "données à des éleveurs locaux pour l’alimentation animale" chaque année.

Le pain n’a plus la même fraîcheur, est ranci, devenu dur comme de la roche ? Pas de panique, il est encore mangeable. Afin d’éviter de gonfler les chiffres du gaspillage alimentaire de pain, petit tour d’horizon des astuces anti-gaspi qui vont donner une seconde vie au pain rassis - à condition qu’il ne soit pas devenu bleu ou vert !

Gnocchis

Envie de saveurs italiennes tout en consommant français ? Pensez aux gnocchis de pain ! Différentes recettes existent, mais les ingrédients sont plus ou moins les mêmes : pain de mie rassis, farine, parmesan râpé, œufs, lait, eau... Avec des variantes végétales pour remplacer les œufs, le lait et le fromage, ou encore sans gluten.

Chapelure

Une fois réduit en poudre, le pain sec peut se transformer en chapelure. Pour cela, le plus simple est de couper des morceaux de pain, puis les passer au four en les faisant dorer de chaque côté. Une solution qui va permettre de les mixer jusqu’à avoir un aspect de chapelure. De quoi ajouter du croustillant aux plats, servir de farce ou de gratin. À noter que le passage au four est facultatif si le pain est déjà très dur.

Toasts

Même rassis, le pain accompagnera parfaitement vos petites sauces et entrées en tout genre. Une fois coupé en tranches et grillé — ou non selon la texture souhaitée —, il suffira d’y déposer huile, gousses d’ail, échalotes, champignons de Paris, potirons ou tout autres fruits et légumes de saison du mois de novembre — pour le reste de l’année, c’est par ici —.

Le pain perdu

Et enfin, l’un des incontournables, le pain perdu. Il est idéal pour un petit-déjeuner zéro déchet ou un goûter savoureux. Bien souvent fait avec du pain, des œufs, du lait et du sucre — encore une fois des versions véganes existent —, le pain classique peut être remplacé par du pain de mie en tranche, du pain au lait ou de la brioche.

Avec le froid qui arrive, le pain rassis fera également des heureux durant les nombreuses fondues à prévoir.

Le saviez-vous ? Les invendus de pain sont parfois récupérés pour devenir de la pâtisserie. C’est ce que propose l’entreprise Kolectou qu'ID a déjà rencontrée.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs