Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Ne jetez pas vos aliments tout de suite, ils pourraient être encore comestibles !

10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées par an selon l'ADEME.
©Sorbis/Shutterstock

Des millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année. Parmi eux, de nombreux aliments avec une date de péremption passée. Mais attention : il ne faut pas confondre date limite de consommation et date de durabilité minimale...

Chaque année en France, 150 kg de nourriture par personne finissent à la poubelle selon le ministère de l'Agriculture. Cela représente de 10 millions de tonnes de nourriture consommable jetées par an selon l’Agence de la transition écologique (ADEME). Un chiffre qui pourrait être réduit en déchiffrant les étiquetages mentionnant "date limite de consommation" (DLC), et "date de durabilité minimale" (DDM). Ce vendredi 16 octobre, à l’occasion de la journée nationale contre le gaspillage alimentaire, ID revient sur les indications qui permettent de savoir si un produit peut être consommé ou non.

Date de durabilité minimale (DDM)

La mention "date de durabilité minimale" sur un produit veut dire que non ouvert, il peut être consommé sans danger et n'est pas périmé. Uniquement que certaines qualités gustatives, physiques ou nutritives ne seront plus les mêmes. Le café, les jus de fruits, pâtisseries, pâtes, riz ou encore boîtes de conserve rentrent dans cette catégorie. Ils peuvent avoir moins de goût, devenir mou ou sec. "À consommer de préférence avant le…" ou "à consommer avant fin…" sera inscrit à côté de la date.

Une différence existe entre les annotations de DDM. Si le jour et le mois apparaissent sur la date, les produits sont encore comestibles pour une durée inférieure à 3 mois après. S'il y a le mois et l'année, les produits sont comestibles entre 3 et 18 mois après la date. Et si seule l'année est présente, les produits ont une durabilité supérieure à 18 mois.

Date limite de consommation (DLC)

Lorsqu'il apposé "date limite de consommation" sur un produit, cela signifie qu'une fois la date dépassée, le produit est périmé et ne doit pas être consommé. Il représente un danger pour la santé. C'est le cas pour les plats cuisinés réfrigérés, viandes fraîches, poissons ou œufs, pour lesquels il sera écrit "à consommer jusqu'au".

À noter : le gouvernement recommande également de ne jamais congeler un produit dont la date limite de consommation est proche, atteinte ou dépassée. Pour se faire une idée sur les dates de conservation des aliments, il a mis en place une infographie disponible ici.

Afin de limiter le gaspillage alimentaire, d'autres mesures simples peuvent être prises :

  • Faire une liste de courses pour ne prendre que le nécessaire en magasin ;
  • Utiliser des sites et applications responsables ou anti-gaspi ;
  • Bien conserver ses aliments ;
  • Donner une seconde vie à ses restes ;
  • Faire du "batch cooking" ;
  • Penser au doggy bag dans les restaurants.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs