Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

idées pratiques

Vacances en France : cinq adresses "vertes" pour un séjour éco-responsable

Le Slow Village dans le Sud-ouest de la France, pour des vacances au ralenti.
©Slow Village

L'été approche, il est temps de réserver ses prochaines vacances... Et en France si possible. Voici cinq idées de locations en mode éco-responsable. 

Après des mois confinés, notre été sera français. Si l'exécutif a opté pour la réouverture des frontières du pays dès ce 15 juin - sur un principe de réciprocité avec ses voisins européens -, n'en reste pas moins que la France et ses paysages ont toujours beaucoup à offrir. 

Aux quatre coins de l'Hexagone, gîtes, hôtels, campings, cabanes perchées, péniches, et autres hébergements saisonniers se mettent au vert. Cinq adresses où poser bagages pour un été éco-responsable. 

Dans les Landes, surf et nature ou slow village

Pour les adeptes des vacances hyper-actives, direction le Nature surf camp à Messanges au beau milieu de la forêt landaise. Là, on pourra à la fois se loger au cœur de la nature, mais aussi s'essayer à la planche sur les vagues de l'océan Atlantique : le camp propose une formule comprenant cours de surf et hébergement. Quant à l'engagement écologique de la structure, il se traduit notamment par le style de vie adopté sur le camp : "Nous avons mis en place le tri sélectif d’abord, (...) un système de zéro déchet (...). Nous avons aussi un potager qui est à la disposition des clients. On essaie de les sensibiliser au respect de la nature notamment en leur prêtant des vélos et vélos électriques, pour qu’ils n’aient pas à prendre la voiture. On a également simulé une dune – dans la région, les dunes sont là pour protéger la forêt landaise – pour expliquer aux gens qu’il faut la respecter et que cela fait partie du patrimoine écologique", décrivait Antoine, l'un des gérants du Nature surf camp à l'occasion de son ouverture en 2018.

©Nature surf camp

Si l'on préfère les vacances farniente, pourquoi ne pas se mettre en mode slow du côté de Biscarosse ? Dans le Slow Village, on prône l'art de ralentir en vacances, tout en participant à l'économie locale. Raphaël Letellier, responsable communication et marketing de la structure détaille : "On propose en solutions d'hébergement des cabanes et des cottages, face au lac de Biscarrosse et dans la forêt. On s'engage autant que possible pour l'environnement avec une intégration paysagère respectueuse et un village qui est piétonnier. On utilise des éléments de décorations locaux, la gestion des déchets et le traitement des eaux sont sélectifs, et notre restauration est locale et en partie bio. On a également une épicerie bio et une cave à vins achalandée avec les producteurs de la région."

Sans strass ni paillettes, récup', zéro déchet et circuits courts sur la Côte d'Azur

Entre mer et montagne, La Grange a reçu le prix de l'hébergement responsable par le réseau Gîtes de France en 2017. Cet éco-gîte situé sur le site de la Terre des Baronnies partage les lieux avec des cabanes perchées dans les arbres ou des tentes suspendues dans le vide. "On est tout d'abord dans un environnement complètement préservé et tout ce qu'on y a fait a été réalisé dans le prisme du respect de la nature. Cela passe par le choix des matériaux, des électroménagers, et en même temps on a gardé une dimension très esthétique et confortable. Par exemple, au niveau des matelas, on est sur une fabrication française avec du latex, et c'est de la literie haut de gamme. En apparence, cela semble hyper confort et normal. Sauf que dans la réalité, c'est bio et écolo. Pour l'isolation, on a utilisé de la laine de bois sur presque toutes les parties, même s'il y a un mur qu'on a laissé tel quel parce qu'il y avait un assemblage entre la pierre et le bois qui était remarquable. On a utilisé de la chaux, pas du ciment, certains murs sont en chanvre. On a une chaudière à granulés qui alimente aussi notre maison, un grand bâtiment dédié aux hôtes, la piscine, le bain scandinave et l'eau chaude sanitaire de l'ensemble du site. On a du double vitrage partout. Dans la décoration du gîte, il y a plein de récup' et d'objets détournés. La plus grande partie des palettes utilisées pour les travaux ont servi à fabriquer des composteurs. On utilise l'eau de pluie pour les arrosages, on a installé des hôtels à insectes surtout pour attirer l'attention de nos hôtes sur leur diversité, car ils ont déjà plein d'abris. On a aussi une petite boutique de producteurs. On peut faire des choses avec intelligence sans rien renier de la société moderne et tout en respectant l'environnement", plaide Bruno Boizet le propriétaire des lieux. 

©TerredesBaronnies

Cabane dans les arbres ou écolodge breton

Près de Rennes, dans la commune bretonne de Saint-N’Hervé, se trouve l’écolodge "La belle verte", sorti de terre en 2013 grâce à Hélène Rozé Cénet. L’hébergement a obtenu l’Ecolabel européen en 2016 et a remporté la palme du tourisme durable l’année d'après. "Nous produisons notre électricité et notre eau chaude, nous compostons tous nos déchets et avons des toilettes sèches. Nous essayons également de tendre, dans notre gestion, au zéro déchet : la lessive, les produits d’entretien et de nettoyage sont faits maison, le jardinage est fait main et sans produits phytosanitaires. On essaie à tous les niveaux de limiter notre impact sur l’environnement. Nos constructions sont passives, elles sont faites en terre, en bois et en paille. Si demain il n’y a plus personne, elles pourront se refondre dans la nature", explique la fondatrice

Chalet perché, lov'nid ou tente suspendue, les possibilités sont multiples pour un séjour dépaysant au cœur d'une forêt bretonne de 25 hectares. Entre la presqu'île de Quiberon et le golfe du Morbihan, c’est au milieu des arbres centenaires de leur forêt des Landes que Myriam et Arno ont décidé fonder leur domaine d’hébergement insolite et écologique : Dihan Évasion. "La nature est ce qu’on a de plus beau à partager, donc on a naturellement choisi des constructions qui ont le moins d'impact possible sur l’environnement. Les cabanes bénéficient d’un suivi arboricole minutieux et les lov’nids et les tentes suspendues ont laissé une trace très légère sur le site grâce à un système d’haubanage qui ne fait pas de mal aux arbres", assure la co-fondatrice. "Ils sont maintenus à plusieurs mètres de hauteur par des filins reliés aux arbres, qui sont surveillés et élargis chaque année pour suivre la croissance des troncs".

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.