Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

DESTINATIONS ENGAGÉES

Bretagne : une nuit perchée dans les arbres

Niché à 5 mètres de hauteur, le lov'nid est un cocon intime perdu au coeur de la forêt, dès 142€ la nuit.
© Dihan Évasion

Chalet perché, lov'nid ou tente suspendue, les possibilités sont multiples pour un séjour dépaysant au cœur d'une forêt bretonne de 25 hectares. 

C’est au milieu des arbres centenaires de leur forêt de landes que Myriam et Arno ont décidé fonder leur domaine d’hébergement insolite et écologique. "Dans cet univers celtique, on s’attend presque à voir passer des korrigans", s’amuse Myriam. Ces petits lutins bretons suscitent sans mal l’imaginaire des visiteurs, isolés dans leurs hébergements au cœur des 25 hectares du domaine, situé entre la presqu’île de Quiberon et golfe du Morbihan. "C’est un beau et grand terrain de jeu qui permet aux gens d’être vraiment isolés tout en ayant accès à des espaces collectifs", se félicite la cofondatrice de Dihan Évasion. Pour Myriam et son conjoint, l’aventure a commencé il y a 15 ans, dans l’ancienne ferme de ses grands-parents.    

Une histoire familiale

Précurseurs, Myriam et Arno ont lancé leur domaine d'hébergement insolite et écologique il y a près de 15 ans.
© Dihan Évasion

"C’était une petite ferme bretonne en polyculture qui avait été laissée à l’abandon car la génération de mes parents ne l’a pas exploitée. Pourtant, mes grands-parents faisaient déjà chambre d’hôte", explique-t-elle. "On était amoureux de la région et de son patrimoine paysager, cela aurait été dommage que tout soit laissé en friche, surtout les tallus". Ces bosses de terres étaient utilisées par les paysans pour délimiter leurs terrains respectifs. Elles revêtent un aspect écologique intéressant : elles réduisent la perte des eaux de pluie car les arbres qui poussent sur ces tallus s’y enracinent profondément. "Cela donne de très beaux spécimens", assure la jeune femme.

Amour de la forêt bretonne

Myriam et Arno, tous deux d’anciens enseignants en lycée, sont repartis de zéro sur ce domaine où tout était à construire, et ont commencé en chambre d’hôte avec seulement trois cabanes perchées dans les arbres. "À l’époque, nous étions parmi les seuls sites français à proposer de l’hébergement insolite !", se réjouit Myriam.

La nature, c'est ce qu'on a de plus beau à partager"

Au cœur de leur projet : valoriser l’aspect extérieur du domaine, riche en prairies et en bois. "C’est ce qu’on a de plus beau à partager, donc on a naturellement choisi des constructions qui ont le moins d'impact possible sur l’environnement. Les cabanes bénéficient d’un suivi arboricole minutieux et les lov’nids et les tentes suspendues ont laissé une trace très légère sur le site grâce à un système d’haubanage qui ne fait pas de mal aux arbres", assure la jeune femme. "Ils sont maintenus à plusieurs mètres de hauteur par des filins reliés aux arbres, qui sont surveillés et élargis chaque année pour suivre la croissance des troncs", précise-t-elle.

Les hébergements perchés du site ont été pensés pour avoir le moins d'impact possible sur l'environnement.
© Dihan Évasion

Entre prairies, tallus surplombés d’arbres centenaires et forêt de pins maritimes, chaque hébergement perché a son univers propre, isolé du monde, pour une évasion totale. Les petits-déjeuners (inclus dans le prix) ou les paniers repas sont déposés au pied des hébergements et remontés par les clients à l'aide d'une poulie. Le site propose ainsi huit cabanes dans les arbres de tailles différentes, pour des séjours en amoureux mais aussi en famille jusqu’à six personnes, de 142 à 172 euros la nuit. Pour les plus aventureux, certaines sont même perchées à 10 mètres de haut !

Les petits-déjeuners sont livrés au pied de votre hébergement et remontés grâce à une poulie !
© Dihan Évasion
Intimiste et romantique, le lov'nid est niché à 5 mètres du sol.
© Dihan Évasion

Des hébergements très perchés 

Les lov’nids sont plus intimistes : une simple boule en bois (non-traité) d’une seule pièce accrochée entre les arbres pour dormir lové contre son partenaire sur un lit rond de 2 mètres de diamètre… Ce cocon écologique niché à 5 mètres du sol sans vis-à-vis est équipé d’une terrasse à mi-hauteur et de deux hublots et d’une petite verrière pour observer la nature environnante. Le prix du romantisme : 142 € la nuit. Pour vos envies les plus pressantes, des toilettes sèches ont été installées dans une petite cabane au sol.

Et pour passer une nuit à deux en pleine nature à plus petit prix : les tentes bulles. Perchées à deux mètres ou 6 mètres au-dessus du sol, selon votre niveau de vertige, elles sont fabriquées en plastique recyclé totalement transparent, pour vous offrir une vue à 360°. Pas de panique, pour plus d’intimité, un rideau intérieur peut aussi vous isoler du monde.

Plus accessibles, les tentes suspendues sont faites à partir de plastique recyclé.
© Dihan Évasion

Nous avons installé dans les tentes de vrais matelas d’hôtellerie dans les tentes, pour dormir dehors avec tout le confort"

Mais attention, ce n’est pas du simple camping ! "Nous avons installé dans les tentes de vrais matelas d’hôtellerie, pour dormir dehors avec tout le confort", précise Myriam, qui assure que les tentes sont stables et ne bougent pas. Leur prix (petit-déjeuner inclus) : 72 € pour les tentes suspendues, et 95 € pour la bulle des cimes perchée à six mètres, qui possède aussi sa propre petite terrasse. Là encore, des toilettes sèches sont disposées au sol. Le reste du domaine est équipé de sanitaires classiques auxquelles tout le monde a accès, et de douches reliées à l’eau de ville. Petit plus écologique : cette eau est retraitée grâce à un système de phyto-épuration.

Le site de Dihan Évasion détient l'écolabel européen depuis 2013 et est un centre LPO.
© Dihan Évasion

Un projet engagé

La démarche écologique se retrouve au quotidien sur le site : utilisation de papier recyclé, récupération des eaux de pluie pour l’arrosage et l’abreuvage des animaux, tonte naturelle grâce aux chevaux Casanova et Cocktail, économiseur d’eau, tri des déchets, toilettes sèches… Ils font même 10 % de remise pour les voyageurs qui viennent grâce à des moyens de transports écologiques comme le train !

Casanova et Cocktail assurent la tonte du domaine de façon 100% écologique.
© Dihan Évasion

Fort de cet engagement environnemental, Dihan Évasion a obtenu l’Écolabel Européen dès 2013, l'un des premiers en France pour de l'hébergement insolite. Le couple s’est également associé à une autre initiative écologique en devenant un centre LPO (Ligue de Protection des Oiseaux). "Nous faisons notamment les fauches tardives et nous maintenons des zones en friche, ce qui permet à certaines espèces de mieux se développer. Nous avons gagné une quinzaine d’espèces sur le site depuis son ouverture !", se félicite Myriam, fière de l'essor de la biodiversité sur son domaine.

Restauration et activités écoresponsables

Dihan Évasion conseille une multitude d'activités écoresponsables à proximité, comme du yoga sur paddle.
© Dihan Évasion

Bien entendu, dans cette lignée, tous les produits du service de restauration (petit déjeuner et paniers repas) sont issus de produits locaux et le plus souvent biologiques. "On est en circuit court, tout vient de Bretagne et est en partie transformé ici. Nous vendons aussi du cidre et du jus de pomme bio de Carnac", souligne-t-elle. Côté activités, vous pourrez aussi aller chez les ostréiculteurs voisins, participer à un atelier peinture en extérieure qui vous apprend fabriquer vos propres couleurs avec ce qui se trouve dans la nature, ou encore titiller votre vertige avec le parc d’accrobranche "Forêt adrénaline" situé près du domaine. "C’est vraiment à deux minutes à pied et ils sont très engagés dans l’écotourisme", affirme Myriam.

On se croirait en Amazonie bretonne, c’est luxuriant !"

"Moi, mon activité chouchou, c’est les balades en paddle ! Ça permet de découvrir la ligne côtière dans l’autre sens, avec ses rivières et ses embouchures… On se croirait en Amazonie bretonne, c’est luxuriant ! Et en plus, on peut faire du yoga sur paddle."

Dihan Évasion dispose d'un spa de 75m2 avec un sauna, un hammam et différentes offres de massages.
© Dihan Évasion

Mais si c’est une vraie pause que vous recherchez – "Dihan" veut dire pause en breton – vous pouvez aussi vous laisser tenter par le spa du domaine, situé dans l’ancienne longère en pierre de 75 m2, axé autour du voyage. "On est une famille métisse, ma mère est née dans cette ferme et mon père est mauricien d’origine indienne, alors on a voulu intégrer cette dimension multiculturelle. Isabelle, la responsable de notre spa, a longtemps vécu sur un bateau en voyageant pour découvrir le monde, elle propose donc notamment un massage indien des jeunes enfants et des bébés, et même des formations, le tout avec des produits naturels et bio", se félicite la jeune femme. Le spa est aussi pourvu d'un sauna et d'un hammam à accès privatif et semi-privatif.

L'an prochain, on proposera des stages de permaculture aux visiteurs"

Et le couple ne compte pas s’arrêter là. Tous deux sont actuellement en train de convertir leur potager à la permaculture qui est en train d’être repris par le collectif citoyen d’une ville voisine. "Ce sont des urbains qui voulaient se mettre au jardinage. Ils viennent profiter de l’espace et qui se partagent les légumes et en distribuent aussi… Et l’an prochain, grâce à l’association "Les Incroyables Comestibles", on proposera des stages de permaculture aux visiteurs", s’enthousiasme Myriam. Également dans les cartons : des ateliers de yoga, de sophrologie, de théâtre, et même la création d’une résidence d’écrivains dès 2020 !

Alors, le tourisme insolite et écologique en Bretagne, ça vous gagne ?

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail.

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.