Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Comment bien choisir ses produits capillaires ?

© Hairlust

Durables, végans, naturels, bios… les produits de beauté “verts” ont le vent en poupe. 44% des Français considèrent la “Clean Beauty” (la beauté propre) comme une réalité et en consomment déjà. Rencontre avec Hairlust, une marque qui s’investit sur ce marché en plein essor.

Les acteurs de la cosmétiques ont entendu l’appel des Français : plus de produits sains et naturels. Les entreprises ont donc la responsabilité de faire des choix éclairés pour la santé de leurs clients. Si certaines sont résolument engagées, il appartient encore au consommateur d’être attentif dans sa sélection de soins capillaires. Zoom sur quatre conseils pour ne pas se tromper !  

Connaître ce dont vos cheveux ont besoin 

Pour prendre soin de son cuir chevelu, il faut avant tout savoir de quoi il a besoin. En ce qui concerne la perte de cheveux par exemple, elle peut aussi bien concerner les femmes que les hommes. Si elle est courante chez les hommes à partir de trente ans, ou globalement chez toute personne en carence alimentaire, elle peut en revanche surprendre à l’issue de la période de grossesse. Environ trois mois après l'accouchement, la majorité des femmes perdent leurs cheveux en quantité plus ou moins importante. Dans les cas les plus sévères, ce sera une chute d'un tiers de la densité capillaire. Heureusement, cette forme d'alopécie est réversible. Mais encore faut-il bien la traiter ! Pour partager les connaissances de ses experts et aider les hommes et les femmes à chérir leurs crinières, Hairlust a lancé un blog : Hair Talk

Choisir des marques de confiance 

Pour prendre soin de leurs corps, les consommateurs se tournent vers des entreprises engagées et ce sur toute la chaîne de valeur, de la conceptualisation du produit jusqu’au sourcing. C’est par exemple le cas de la marque danoise Hairlust. Elle propose des shampoings et des soins capillaires certifiés bio et vegan, ainsi que des accessoires innovants (comme ses compléments alimentaires sous forme de gummies). “Avec une approche holistique de l'entretien des cheveux, les compléments, soins capillaires et accessoires offrent les meilleures associations pour des cheveux plus sains. Nous nous concentrons sur les ressources naturelles pour prendre soin de l'intérieur et de l'extérieur des fibres capillaires de la chevelure, tout en misant sur la synergie créée par la combinaison des deux” précise Hugo Berthelot, chargé du développement de la marque en France. Portée par ses valeurs scandinaves, la marque Hairlust se revendique innovante, durable, et surtout transparente pour l’ensemble de son offre différenciante pour les femmes ainsi que pour la gamme élargie pour les hommes.

Bien lire les étiquettes 

Portez une attention particulière aux composants de vos produits ! Pour être certains de savoir exactement ce que contient ce cosmétique qui plébiscite le naturel, une lecture des ingrédients pour en connaître le contenu est nécessaire. Par exemple, si les cosmétologues savent que le sulfate est un irritant puissant (et donc un danger pour la santé publique), cela ne les empêche pas toujours de rajouter quelques bribes de cet ingrédient, peu coûteux, et qui donne une bonne consistance au produit grâce à la mousse qu’il produit. 

De nombreux sites permettent de connaître les appellations des actifs à éviter, jugés nocifs pour la peau et la santé : parabens, silicones, ou autres dérivés de la pétrochimie. Par souci de transparence, la marque Hairlust a mis en ligne un dictionnaire pour identifier des ingrédients utilisés dans ses  produits pour sensibiliser le consommateur.  Les formulations de leurs produits, réalisées sous couvert d’un syndicat de scientifiques, sont à 98,7% bio, avec un objectif à court-terme de 100% bio. Une bonne synergie puisque les marques qui semblent les plus à même de rassurer sont celles qui allient naturalité et caution scientifique forte, gage de qualité. 

Repenser toute l’approche 

Selon un rapport du ministère de la Transition Écologique, la filière cosmétique serait responsable de 0,5 à 1,5% des émissions de gaz à effet de serre dont 20% à cause des emballages. “Tous nos emballages de produits sont 100% recyclables, qu'ils soient en plastique ou en carton. Nous espérons vraiment que nos clients suivront le mouvement et nous aideront en recyclant correctement les emballages » conclut Hugo Berthelot. 

Pour aller encore plus loin, la marque a publié son guide d'upcycling Do It Yourself pour apprendre à faire encore plus avec les produits Hairlust

En partenariat avec Hairlust. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "Tous savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Pour en savoir plus et pré-commander votre guide à tarif préférentiel sur Ulule, c'est par ici.

#TousActeurs