Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Marée noire à Maurice : les habitants donnent leurs cheveux pour sauver le littoral

À l'Île Maurice, les habitants se ruent chez les coiffeurs pour donner leur cheveux. Absorbants naturels, ils peuvent absorber jusqu’à huit fois leur poids en hydrocarbures.
©Beekash Roopun/L'Express Maurice/AFP

La récente marée noire de l'île Maurice a eu un effet inattendu, celle d'attirer les habitants chez les coiffeurs pour donner leur cheveux. Et s'ils le font, c'est pour lutter contre la pollution des eaux et protéger l'environnement.

Le 25 juillet dernier, le navire vraquier japonais Wakashio qui transportait 4 000 tonnes d'hydrocarbures a percuté un récif à Pointe d'Esny sur la côte sud-est de l'île principale de l'Île Maurice. Il s'est échoué au large en déversant 800 tonnes d'hydrocarbures dans la mer, selon le Premier ministre de l'île. Depuis, une marée noire de pétrole a envahi les côtes de l'île. Pour sauver le littoral, les habitants de l'Île se ruent actuellement dans les salons de coiffure. La raison est simple : les cheveux retiennent les substances grasses, et une fois dans l'eau, ils captent les hydrocarbures. Absorbant naturel, les cheveux peuvent absorber jusqu’à huit fois leur poids en hydrocarbures après avoir été triés et disposés dans des collants flottants. Pour 1 kg de cheveux, 8 kg d'hydrocarbures peuvent être absorbés. 

Un élan de solidarité

Pour cette collecte particulière, les Mauriciens ont par ailleurs fait appel a un coiffeur français installé dans le Var. Depuis cinq ans, ce dernier utilise les cheveux comme "dépolluants" avec son association "Coiffeurs Justes", un projet de recyclage des cheveux. Il reçoit plus de 40 tonnes de cheveux amassés par an grâce aux nombreux dons de cheveux de plus de 3 000 salons de coiffure. Et cette année, la moitié du stock va partir à l'Île Maurice. Il  n'est pas toutefois pas seul à récolter les cheveux : d'autres coiffeurs de la métropole mais aussi de la Réunion et des îles voisines proposent actuellement leur aide.

Un technique qui a déjà fait ses preuves

Les cheveux sont récupérés et envoyés dans des sacs écologiques en papier recyclé d'une capacité de 10 kg. Ils sont ensuite traités pour faire office de filtres des hydrocarbures. Si la technique a du succès, c'est parce que ce n'est la première fois que des cheveux sont utilisés. Elle a déjà été utilisée en 1989 lorsqu'une marée noire a frappé les côtes de San Francisco ou encore au dans le Golfe du Mexique en 2010. L'idée est même brevetée depuis par l'Américain Phil McCroy, un coiffeur de l'Alabama.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire : interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

 

 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.