QUESTION DU JOUR

60 millions de consommateurs épingle les "dangers" de nombre de colorations pour cheveux

©Kzenon/Shutterstock

Dans son nouveau numéro paru jeudi 27 décembre, le magazine 60 millions de consommateurs épingle "de multiples substances indésirables" qui s'inviteraient dans certaines teintures permanentes.

Nos cheveux seraient-ils une cible parfaite pour les substances indésirables ? Alors que dans une enquête publiée le 29 novembre dernier, l'association Générations Futures pointait du doigt la présence de polluants organiques ainsi que de métaux lourds dans les cheveux de son équipe et dans des cheveux d'enfants (pesticides, biocides, plastifiants, retardateurs de flamme, titane, mercure, etc.), l'association 60 millions de consommateurs s'inquiète aujourd'hui en particulier des colorations pour cheveux.

Dans son nouveau numéro paru jeudi 27 décembre, cette dernière passe en revue seize colorations, parmi lesquelles seulement six seraient selon ses analyses "sans danger", c'est-à-dire exemptes de certaines substances controversées. Le Huff Post, qui relaie cette enquête, évoque notamment la paraphénylénediamine, le résorcinol et le p-aminophénol, dont la présence ne dépasse toutefois pas les seuils autorisés : l'association s'inquiète de l'exposition répétée à ces substances qui pourrait selon elle provoquer des réactions allergènes. Le résorcinol serait quant à lui soupçonné "de perturbations endocriniennes", ajoute le Huff Post, qui note que seules des colorations telles que "Châtain naturel" de chez Aroma Zone ou le soin colorant "Blond" de Terre de couleur ont remporté l'adhésion de l'association. 

Le site d'informations rappelle d'ailleurs à ce sujet qu'en novembre dernier, une jeune femme de 19 ans a failli mourir à cause d'une coloration, ce qui aurait d'ailleurs poussé le magazine 60 millions de consommateurs à mener cette enquête.

Vous inquiétez-vous de la présence de substances indésirables dans les teintures pour cheveux ?

Choix