Produits frais et sains, qualités nutritionnelles à leur summum, saveurs nouvelles, prix avantageux, faible bilan énergétique, emballages moindres, savoir-faire artisanal et écosystème préservés… A-t-on une bonne raison de ne pas manger local et de saison ? A l’ère des hypermarchés et des hyper promos, l’hyper paresse ouvre grand les bras aux consommateurs et les tomates « parfaitement » rondes et rouges envahissent les étals en hiver sans que l’on ne fasse les yeux ronds, habitude oblige.

Ces dernières années pourtant, les alternatives locales contre-attaquent : les Français ont de plus en plus d’options pour consommer des produits de proximité malgré leur quotidien pressé, à la campagne comme dans les grandes villes. Marchés locaux en ligne, épiceries paysannes, produits en points relais, paniers-recettes, marchés de producteurs... sont autant de possibilités ouvrant quant à elles les bras à une hyper remise en cause de nos modes de consommation.

A l’heure du Salon de l’Agriculture, véritable coup de projecteur sur les circuits courts, ID met à l’honneur des solutions pour consommer local partout en France métropolitaine. Et si on mangeait de nouveau « made in région » ?

J'agis.

Autres dossiers