Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Social

Des cuisiniers réfugiés préparent des repas aux sans-abri

Refugee Food Festival distribue chaque jour jusqu'à de 250 repas.
©Refugee Food Anaïs Amable.30

Si la pandémie de Covid-19 touche toute la population française, les personnes en situation précaire sont des victimes collatérales particulièrement impactées. Cependant, plusieurs actions sont menées pour les soutenir en ces temps de pandémie. C’est notamment le cas de cuisiniers réfugiés qui leur préparent, chaque jour, des centaines de repas.

Bien qu’elle ne soit pas surmédiatisée, la cause des sans domicile fixe et des personnes en situation de précarité inquiète en France. Alors que certaines associations mettent en place des initiatives pour ne pas laisser les sans-abri dans la rue en ces temps de confinement, d’autres se mobilisent pour leur offrir un repas chaud. C’est le cas du Refugee Food Festival.

Lancé en 2016, le projet a pour but de faciliter l’insertion professionnelle des réfugiés de France, notamment dans le domaine de la restauration. S’ils ne travaillent pas spécifiquement sur de l’aide alimentaire au départ, retourner derrière les fourneaux pendant le confinement était une évidence pour eux, explique Marine Mandrila, co-fondatrice de Refugee Food Festival. "Nous nous sommes rendus compte du besoin en termes d’aide alimentaire que la crise allait générer sur Paris. La situation des plus vulnérables est de plus en plus alarmante. Assez naturellement, nous nous sommes dit qu’il fallait juste que l’on ouvre notre cuisine et qu’on s’y remette".

Jusqu'à 250 repas sont distribués chaque jour à un centre mettant à l’abri des sans domicile fixe, ainsi qu’à un centre d’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile, tous deux sur Paris. Une cause importante pour les cuisiniers réfugiés, qui trouve dans cette initiative une manière de renvoyer la pareille. "Ils ont des parcours qui sont parfois très éprouvants, ils sont passés par les centres d’hébergements d’urgences, ils ont connu aussi le fait d’avoir le ventre vide et de ne pas manger à leur faim tous les jours. Maintenant qu’ils ont une posture plus stable et un emploi, c’est d’autant plus important pour eux d’avoir un rôle à jouer dans cette crise."

C’est important pour nous d’avoir une cuisine savoureuse, équilibrée, qui ait du goût et qui soit diversifiée.

Pour préparer ses repas, Refugee Food Festival récupère des denrées alimentaires brutes fournies par d’autres restaurants, et met également un point d’orgue sur le fait de passer par ses producteurs habituels. "L’idée c’est de pouvoir continuer à les faire travailler" explique Marine Mandrila. En cuisine, l’équipe est principalement composée de Nigérians, d'Éthiopiens et d'Érythréens, et est encadrée par Harouna Sow, un chef cuisinier mauritanien qui élabore l’ensemble des menus qui seront distribués dans la semaine. Chaque repas compte une entrée, un plat et un dessert. "C’est important pour nous d’avoir une cuisine savoureuse, équilibrée, qui ait du goût et qui soit diversifiée", explique Marine Mandrila.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.