Social

Vague de froid : comment soutenir les sans-abri à son échelle

©Valeriya Popova 22/Shutterstock

La France doit connaitre cette semaine un épisode de froid intense, qui expose particulièrement les sans-abri. 

Un froid glacial venu de Sibérie s'installe sur la France, au moins jusqu'à mercredi. Et alors que le thermomètre pourrait descendre jusqu'à moins 10°C, avec une température ressentie de -18°C, les personnes sans-abri restent logiquement les plus exposées à ces conditions. Un épisode qui a poussé 37 départements français à proposer, dans le cadre du plan Grand froid, 3100 places temporaires d'hébergement supplémentaires pour les SDF.

Ce week-end, deux d'entre eux ont trouvé la mort, à Valence et dans les Yvelines, probablement à cause du froid, selon les autorités. Et même si, rappelle justement l'association Les enfants du canal, le froid ne doit pas être l'unique raison de se soucier des sans-abri, nous pouvons les aider à notre niveau, pour leur permettre de se réchauffer.

Contacter le SAMU social, voire le SAMU tout court

Geste élémentaire, mais qui peut aider à sauver une vie. Pour signaler une personne qui va passer la nuit dans la rue, il est possible de composer le 115, numéro du Samu social, qui se chargera, dans la mesure du possible, de lui trouver un hébergement d'urgence. Composé de plusieurs associations, le Samu effectue régulièrement des maraudes et agit pour trouver des solutions d'hébergements pour les SDF. Sur son site, l'organisme dispense quelques recommandations avant d'appeler :

  • entrer en contact avec la personne afin de savoir si elle va bien, et souhaite que vous appeliez le 115 pour elle. Vous pouvez toutefois estimer que les circonstances justifient un appel, en dépit du refus de la personne (froid, pluie, détresse inhabituelle, etc.).
  • s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une urgence sanitaire, auquel cas il faut contacter les pompiers (18) ou les urgences médicales (15)
  • prendre note de l’emplacement exact de la personne afin de pouvoir transmettre cette indication aux équipes

Par ailleurs, le SAMU conseille, pendant l’attente, de rester aux côtés de la personne pour être en mesure de l’informer de la venue des équipes du Samu social de Paris.

Faire un don ou s'engager

En période de grand froid, les appels aux dons se multiplient. Vêtements chauds, couvertures voire argent, de nombreuses associations, telles que la Croix Rouge ou l'Armée du salut accueillent les dons pour accompagner les sans-abri. Ces biens peuvent aussi être directement distribués aux SDF, en privilégiant des produits utiles pour affronter l'hiver. 

Mais le don peut aussi se décliner en actions de bénévolat. En allant à la rencontre des SDF lors de maraudes par exemple, via l'association Aurore, Aux captifs la libération ou encore Les enfants du canal, qui ont organisé cette année, entre autres, une distribution de radios pour rompre l'isolement des sans-abri.

Autre possibilité : donner de son temps pour servir des repas chauds, en s'engageant auprès des Restos du cœur ou du Secours populaire, entre autres.

Un certain nombre de ces associations sont répertoriées sur le site de la Ville de Paris. 

Entourage, une application pour lutter contre l'exclusion

Depuis quelques années, plusieurs initiatives faisant appel aux nouvelles technologies ont vu le jour en France pour venir en aide aux sans-abri. Entourage est l'une d'entre elles. Basée sur un site et une application, elle propose de connecter des personnes d'un même quartier autour d'un projet commun : établir un "réseau de chaleur humaine" autour des SDF alentours et identifier leurs besoins.

En s'inscrivant via l'application, il est possible de proposer du temps pour prendre un café, discuter, organiser une partie de pétanque ou de foot rassemblant riverains et sans-abri, voire mettre ses compétences au service de ces derniers pour effectuer des démarches administratives ou juridiques. Présente principalement à Paris, mais aussi à Lyon, Grenoble et Lille, Entourage regroupait, fin 2017, 25 000 membres à l'initiative de plus de 1500 actions de solidarité de proximité.