Le chiffre

Nuit de la solidarité: près de 3000 sans-abri recensés dans Paris

Ils étaient près de 3000 SDF dans la rue dans la nuit du 15 février, auxquels il faut ajouter les personnes hébergées dans le cadre du plan Grand froid.
©ROLLINGER-ANA/ONLY FRANCE

Une semaine après la Nuit de la solidarité à Paris, les premiers résultats du recensement des sans-abri de la capitale ont été communiqués.

Julien Denormandie était loin du compte. Fin janvier, le secrétaire d'Etat en charge du Logement avait déclenché une polémique au niveau national, avançant le chiffre de 50 hommes « isolés » sans abri en Île-de-France.

Ils seraient en fait au moins 2952 à vivre dans les rues de la capitale, selon les premiers résultats du recensement organisé à l'occasion de la première Nuit de la solidarité, auxquels s'ajoutent les 672 personnes hébergées dans le cadre du plan Grand froid, pour un total de 3 624 sans-abri dans Paris intra-muros. Un chiffre minimum, notent le premier adjoint de la ville Bruno Julliard et le Samu social, ne tenant pas compte des 1500 SDF abrités pendant les mois d'hiver.

Cette opération, une première en France, s'est déroulée dans la nuit 15 au 16 février et a rassemblé quelque 2000 personnes, dont 1700 bénévoles, dans le but de « mesurer le nombre de personnes à la rue et d'améliorer la connaissance de leurs profils et de leurs besoins pour adapter les réponses proposées », explique la mairie de Paris sur son site. Dans le détail, les bénévoles ont rencontré 2025 sans-abri directement dans les rues, tandis que les partenaires (RATP, SNCF, AP-HP et Indigo-Vinci) en ont recensé 738 dans les gares, les stations de métro, les hôpitaux et les parkings. Enfin,189 personnes ont été comptées dans les bois.