Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Élus et citoyens ont adressé une lettre ouverte à Macron pour dessiner "le monde d'après"

©360b/Shutterstock

Plusieurs maires de grandes villes, des présidents d'exécutifs locaux et des personnalités publiques ont adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour dessiner "ensemble" un chemin "démocratique" vers "le monde d'après".

Dans un texte sous forme de lettre ouverte au président de la République publiée lundi par franceinfo, des dizaines de signataires aussi divers qu'Anne Hidalgo, Cyril Dion ou la "gilet jaune" Priscillia Ludosky proposent trois étapes pour un plan de relance "juste et durable" après la crise due au coronavirus: une phase de consultation citoyenne, puis la création d'un Conseil national de la Transition et d'une Assemblée citoyenne du futur.

"Nous les premiers, citoyens, associations, maires, présidents de régions et de départements, élus locaux, syndicats, entreprises, gilets jaunes, acteurs de la transition écologique, sociale et démocratique sommes prêts à dessiner ensemble un chemin qui tire toutes les leçons de cette crise", écrivent-ils en introduction de ce texte, prenant aux mots Emmanuel Macron qui, dans sa dernière allocution du 13 avril avait invité les Français à se "réinventer, moi le premier"."

Parmi les autres élus signataires, on retrouve notamment la maire PS de Rennes Nathalie Appéré et celle de Nantes Johanna Rolland, le président de l'Association des maires ruraux de France Vanik Berberian, le maire EELV de Grenoble Eric Piolle, la présidente de la Région Occitanie Carole Delga, les députés ex-LREM François-Michel Lambert et Matthieu Orphelin.

Pour "éviter que le climat, la biodiversité et la justice sociale ne fassent à nouveau les frais des premières actions de sortie de crise", les signataires, dont Yann Arthus-Bertrand et Pablo Servigne, demandent de "prendre en compte les recommandations de la Convention Citoyenne pour le Climat".

Ses 150 membres tirés au sort préconisent "que les financements mobilisés dans le cadre de la sortie de crise soient socialement acceptables, fléchés vers des solutions vertes et que les investissements se concentrent dans des secteurs d'avenir respectueux du climat". Les signataires de la tribune jugent également qu'il "est indispensable de dessiner un scénario démocratique impliquant le plus largement possible les citoyens, les territoires et la société civile".

Ils demandent notamment "à ce que soit donnée à cette Assemblée citoyenne du futur une existence légale (à travers un vote du Parlement dès l'été 2020), afin de garantir sa légitimité et un débouché politique pour ses propositions".

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Commentaires
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.