Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le brief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 31 mai

Des dérogations temporaires réservées à la culture de la betterave permettront aux agriculteurs de réutiliser les néonicotinoïdes, réputées néfastes pour les abeilles.
©igorstevanovic/Shutterstock

Alternatives aux néonicotinoïdes, manifestation à l'OMS, "le bio à poil"... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

Climat dans la Constitution : le texte reviendra à l'Assemblée de 21 juin

Ce projet de loi, dont les termes opposent toujours les deux chambres, sera de retour à l'Assemblée nationale le 21 juin après son passage au Sénat qui l'avait modifié. Pour espérer la tenue du référendum sur le sujet, voulu par le chef de l'Etat, il faudra trouver un terrain d'entente. 

Les sénateurs s'étaient opposés au terme de "garantie" dans le texte initial : à l'origine, l'exécutif entendait inscrire à l'article 1 de la Loi fondamentale que la France "garantit la préservation de l'environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique". Cette fin de mois en deuxième lecture, l'Assemblée devrait rétablir la version originale du projet de loi.

Canicule : des décès liés au réchauffement climatique

Selon une étude parue le 31 mai, plus du tiers des décès dans le monde dus aux canicules seraient directement attribuables au réchauffement climatique. Soit 100 000 décès par an. Et ce chiffre pourrait être sous-estimé, note les auteurs en raison du manque de données disponibles dans certains pays chauds. Ces résultats démontrent que "le changement climatique n'est pas quelque chose qui relève d'un avenir lointain", a rappelé Antonio Gasparrini, auteur principal de l'étude.

Devant l'OMS, des médecins alertent sur le lien étroit entre la santé et le climat

200 blouses blanches ont manifesté samedi dernier à Genève devant l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces professionnels du secteur réclament une meilleure reconnaissance et prise en compte des risques sanitaires liés au réchauffement climatique. Ils ont également remis une pétition signée par plus de 1000 confrères aux mains de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. Le texte dénonce "l'inertie, l'inaction et la distance abyssale entre les discours et les actes".

Les agriculteurs bio réclament une autre PAC

Les agriculteurs bio dénoncent depuis des mois les contours de la nouvelle Politique agricole commune (PAC) : ces derniers jours, la gronde s'est accélérée. Une campagne sur les réseaux sociaux s'est enclenchée et ces exploitants ont posé nus derrière le slogan "Le bio à poil". Ils ont manifesté ce 2 juin dans plusieurs villes françaises. La discorde concerne la baisse des aides attribuée à l'agriculture biologique, au profit de celle en conversion dite à "Haute valeur environnementale" (HVE).

La mixité pour plus de productivité en entreprise

Selon une note de France Stratégie et du CNRS publiée jeudi, les entreprises les plus paritaires seraient aussi les plus productives. Bien qu'aucun lien de causalité formel n'ait pu être démontré, "les résultats montrent qu'à caractéristiques égales, une entreprise plus éloignée qu'une autre de la moyenne en termes de mixité est aussi moins productive. Cela est particulièrement marqué pour les entreprises les plus éloignées de la norme en termes de mixité", précise cette étude.

L'ambassadeur français à l'Environnement, démis de ses fonctions ? 

Selon une source gouvernementale, Yann Wehrling au discret poste d'ambassadeur à l'Environnement, devrait être démis de ses fonctions. Son mandat devait normalement courir jusqu'à la fin de l'année : "J'attends des explications", a fait savoir Yann Wehrling à l'AFP. "Je n'ai jamais critiqué le gouvernement, on ne peut pas m'accuser d'être déloyal" et "le travail, je l'ai fait", a-t-il fait valoir.

L'Anses planche sur les alternatives aux néonicotinoïdes

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a identifié 22 alternatives à l'usage des insecticides néonicotinoïdes, très néfastes pour les abeilles, pour lutter contre la jaunisse des betteraves. "Ces solutions alternatives qui présentent des efficacités correctes mais insuffisantes en utilisation seule, nécessiteront une approche de lutte intégrée pour atteindre une efficacité suffisante, voire une évolution des pratiques culturales", a précisé l'Agence par communiqué.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs