Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le brief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 23 août

Mayschoß, Allemagne, le 21 juillet 2021
© CHRISTOF STACHE / AFP

Déclin des insectes, COP15, intempéries et réchauffement... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine. 

COP15 : reprise des négociations

Les négociations ont repris en visioconférence ce 23 août. Jusqu'au 3 septembre, les pays membres préparent la prochaine COP15 de l'ONU sur la biodiversité : un sommet d'envergure repoussée par la situation sanitaire au mois d'avril prochain. Au programme de cette rencontre cruciale, des échanges autour d'un vaste texte visant à "vivre en harmonie avec la nature" à l'horizon 2050. 

Les intempéries en Europe sans aucun doute liées au réchauffement 

Les conclusions sont sans surprise. Selon une étude parue ce 24 août, le réchauffement climatique a renforcé la probabilité et l'intensité des récentes inondations qu'ont connu l'Allemagne et la Belgique au mois de juillet. Ces intempéries ont même été neuf fois plus probables, selon les scientifiques du World Weather Attribution (WWA), également signataires d'une autre étude aux résultats similaires après d'importantes vagues de chaleur qui ont fait suffoqué le Canada et l'Ouest américain à la fin du mois de juin.

Les industriels devront rendre publique la liste de leurs produits contenant des perturbateurs endocriniens

Dès l'an prochain, les fabricants devront faire preuve de transparence. Selon un décret paru cette semaine au Journal officiel, la liste des produits concernés par les perturbateurs endocriniens devra être mise à disposition du public en "open data". Une obligation prévue par la loi anti-gaspillage de 2020, qui entrera en vigueur dès le mois de janvier. 

L'éclairage public mis en cause dans le déclin de certains insectes

Une étude britannique publiée dans la revue Science Advances affirme que l'éclairage public perturbe le comportement de certains insectes, mais contribue aussi à en réduire directement le nombre. Les chercheurs se sont notamment penchés sur les cas des chenilles et papillons de nuit : ils disent avoir été "stupéfaits" des résultats, rappelant que ceux-ci pourraient entraîner des conséquences "en cascade" sur l'ensemble de la biodiversité.

"Plus jamais ça" : 36 propositions pour la présidentielle

Le collectif "Plus jamais ça" - qui réunit diverses associations et syndicats tels que Greenpeace, Attac, la CGT... - a présenté 36 propositions destinées à alimenter les débats de la présidentielle de 2022. Celles-ci font notamment suite à un rapport publié en mai dernier par ces mêmes auteurs, intitulé "Pas d'emploi sur une planète morte". Parmi les mesures proposées par exemple, la création d'un "ISF climatique". 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs