Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Six bonnes nouvelles "durables" de 2020 (oui, il y en a eu !)

Il y a aussi eu des bonnes nouvelles en 2020 !
©Fly_and_Dive/Shutterstock

En cette année 2020, la crise sanitaire du coronavirus a occupé une place importante dans l'actualité, mais il y a également eu des informations plus positives, notamment sur le plan environnemental et social.

1. La qualité de l'air en légère amélioration

Comme dans beaucoup de pays, la France a dû mettre en place des confinements et des restrictions de déplacements dans le but de limiter la propagation du coronavirus. Ces mesures, qui ont entraîné une diminution des transports et de la production, ont permis de faire baisser la pollution. Plus encore, selon le bilan annuel du Global Carbon Project, il y a eu une baisse record de 7 % des émissions de CO2 d'origine fossile en 2020.  Ce que confirme une étude en anglais publiée en octobre dans la revue Nature Communications. Elle note cependant que les déconfinements ont fait augmenter les émissions des pays qui ont retrouvé leurs niveaux habituels. Loin des ambitions de l'accord de Paris de 2015 dont les objectifs étaient d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 ou encore de contenir le réchauffement climatique à 2°C, voire à 1,5°C, par rapport à l'ère pré-industrielle. Afin que cela soit encore possible, les émissions de gaz à effet de serre devront rester aux alentours de 7,6 % par an entre 2020 et 2030, indique l'ONU.

2. La production de plastique en baisse en France et en Europe

Selon une enquête de la fédération de l'emballage plastique Elipso, près de la moitié des entreprises ont vu leurs commandes d'emballage plastique diminuer. Et la production des emballages plastique de l'année 2020 ne devrait pas dépasser celle de 2019. En Europe, la demande en plastique est également en baisse. Elle avait déjà reculé de près de 6 % entre 2018 et 2019 selon la fédération PlasticEurope. Pour pallier au "manque" de plastique, une vingtaine de projets de recyclage de plastique sont en cours ou ont été annoncés.

3. La cause animale sur le devant de la scène politique

Différentes avancées aussi du côté des animaux. Il y a d'abord eu une initiative citoyenne visant à mettre en place un Référendum d'initiative Partagée sur le bien être animal porté par des associations et personnalités. En quelques mois, elle a été signée par plus de 800 000 personnes. Parmi les signataires, plus de 130 parlementaires, députés ou encore ministres (anciens et toujours en fonction). En juin, une proposition de loi relative à l’amélioration de la condition animale et à la lutte contre la maltraitance a également été déposée par une soixantaine de députés. En parallèle, le gouvernement a annoncé des mesures limitant l'exploitation animale dans les cirques et les aquariums.

4. Le vélo qui gagne du terrain

Les transports doux ont été plus utilisés cette année, notamment le vélo. Selon les chiffres du collectif Vélo et territoires, le nombre de cyclistes est en hausse de plus de 50 % par rapport à 2019 dans les grandes agglomérations et villes de moins de 10 000 habitants. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cela. La situation sanitaire et le fait que les usagers des transports en commun préfèrent ne pas être trop près les uns des autres. Mais surtout, dans la continuité des élections européennes, les écologistes ont effectué une percée non négligeable lors des municipales de juin 2020. Ainsi, différentes actions visant à promouvoir le vélo et limiter l'usage de la voiture ont pu être mises en place comme l'augmentation des pistes cyclables par exemple. Le gouvernement va aussi dans ce sens avec des aides financières pour la réparation de son vélo dont le "coup de pouce vélo" prolongé jusqu'à décembre 2021.

5. La justice climatique en plein boom

2020 a été marqué par un nombre important de plaintes et d'actions en justice de citoyens, d'associations et d'organismes. Dès mars, la justice a donné raison à des communes de Seine-Saint-Denis qui avaient instauré des arrêtés municipaux anti-pesticides, rendant donc impossible l'utilisation d'herbicides contenant du glyphosate pour les espaces verts publics et privés ou l'entretien des routes départementales et communales. En septembre, la ville de Paris a par ailleurs saisi le procureur de la République contre l'usine de cimenterie Lafarge pour "atteinte à notre environnement", comme l'a indiqué la maire Anne Hidalgo. Un mois plus tard, c'était au tour de Lactalis d'être épinglé pour violation du code de l'environnement. Enfin, à la suite de la plainte de six jeunes Portugais déposée en septembre contre 33 pays de l'Union européenne en novembre - les plaignants reprochent à ces pays d'avoir "échoué à faire leur part afin d'éviter une catastrophe climatique"- , la Cour européenne des droits de l'Homme a annoncé que les accusés auraient trois mois pour répondre.

6. L’égalité entre les hommes et les femmes au travail qui avance

Si les écarts de salaire sont toujours présents entre les hommes et les femmes, ces dernières sont de plus en plus nombreuses à occuper des postes dans l'emploi public. Selon le dernier rapport annuel concernant la fonction publique, plus de 60 % des agents publics sont des femmes contre un peu plus de 40 % dans le secteur privé. Pour les entreprises, celles du CAC40 sont sur la première marche du podium européen en matière d'égalité hommes – femmes. Des "bons" résultats ne devant pas faire oublier qu'il reste encore des choses à faire pour l'accès des femmes aux postes à haute responsabilité.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison » sur notre boutique en ligne !

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs