Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Comment protéger la biodiversité de son jardin en hiver ?

©Petr Student/Shutterstock

Si l’hiver permet de marquer le pas au niveau de l’entretien du potager, le jardin n’arrête pas de vivre pour autant. Plusieurs animaux et insectes doivent affronter le froid et les intempéries de la saison. Il est cependant possible d’agir à son échelle pour préserver la biodiversité locale.

Que l’on soit fortement préoccupé par la perte de la biodiversité ou simplement intéressé par les façons dont la nature se transforme au cours des saisons, l’hiver est l’occasion de faire des gestes pour entretenir la faune et la flore de son jardin, si l’on en possède un. Voici quelques pistes pour aider à préserver la biodiversité malgré la saison froide.

Créer des abris pour la faune

Face à l’urbanisation qui provoque la diminution de leur habitat, la plupart des oiseaux ont besoin d’abris afin de se reproduire et de nicher en toute sécurité : mésanges, moineaux, rouges-gorges... Un jardin peut leur offrir un espace important pour leur survie.

Pour leur construire des nichoirs, la LPO recommande de les installer dans des endroits où leurs prédateurs, notamment les chats, ne pourront pas les atteindre : au-dessus de rosiers, sur des murs en hauteur...Enfin, il est également conseillé d’utiliser des matériaux non-traités et qui imitent les conditions naturelles de nidification pour que les oiseaux puissent s’y installer.

En plus des oiseaux, d’autres espèces animales comme les hérissons et les écureuils ont également besoin d’abris pour passer l’hiver en sécurité. Ceux-ci nécessitent tout simplement d’un coin calme dans le jardin. Pour cela, il est recommandé d’éviter de tondre une partie du jardin pour leur créer des petits espaces de vie. Selon la LPO, il est également possible d’y amasser des tas de bois ou des feuilles mortes pour leur permettre de se créer des endroits où ils pourront hiberner en toute sécurité.

Éviter les pesticides et polluants

Les pesticides, insecticides, désherbants ou engrais chimiques sont des produits toxiques qui détruisent énormément d’organismes vivants et ont un impact conséquent pour l’environnement. En plus de la faune, ils ont également une responsabilité dans la pollution des sols, des cours d’eau et des nappes phréatiques. Cette pollution n’est pas non plus sans conséquence sur la biodiversité. 

Lors du jardinage, il est conseillé de privilégier des produits neutres, qui utilisent les labels "Écolabel européen" ou "NF environnement". Enfin, des produits non toxiques comme le vinaigre blanc  peuvent également servir à l’entretien des plantes.

Laisser des espaces "sauvages"

Et si la solution pour garder un jardin vivant était de le laisser un peu tranquille ? En limitant les tontes de pelouse ou les opérations de jardinage pour laisser des espaces "sauvages", cela permet à certaines espèces vivantes de se développer en sécurité, et ainsi protéger un écosystème entier. Cela ne veut pas dire qu’il faut laisser son jardin à l’abandon, mais seulement y limiter les interventions humaines à certains endroits.

Pour parvenir à favoriser le développement de la microfaune, la technique du paillage est la plus populaire. En recouvrant la terre, elle permet à cette dernière d’éviter le dessèchement et le gel, et donc aux vers de terre de continuer de se nourrir de matière organique à proximité de la surface. La paille, les feuilles mortes, les tontes sèches de gazon, les déchets verts broyés peuvent par exemple être employés. 

Cependant, laisser des espaces libres n’implique pas un abandon de son jardin. Il est conseillé d’intervenir en cas d’apparition d’espèces dites "invasives", qui peuvent s’implanter très rapidement et provoquer la perte des espèces locales. L’Anses recommande notamment de surveiller attentivement toute apparition d’Ambroisies ou de Berce du Caucase, qui peuvent provoquer des réactions allergiques et des brulures sévères pour les humains.

VIDEO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.