Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

5 conseils pour un jardin écoresponsable

La cendre de bois, le marc de café ou les coquilles d’œuf peuvent aider à la culture en l’absence de vrai compost.
pixabay

Zoom sur cinq conseils accessibles à tous pour bien exploiter son jardin et en faire une pièce de la maison réellement écoresponsable.

C’est à la maison que tout commence pour beaucoup d’entre nous : les logements sont les laboratoires privés de la transition écologique. Aujourd’hui, zoom sur le jardin ! Potager compost, salon de jardin, insecticides et engrais naturels, ID vous propose cinq conseils facilement applicables pour un extérieur respectueux de la planète. 

Attirer les insectes pollinisateurs 

Certains les craignent, d’autres les chassent. Mais saviez-vous qu’à eux seuls les abeilles, bourdons et autres papillons assurent la pollinisation de 35 % des produits qui entrent dans notre alimentation ? Ils méritent donc un peu de reconnaissance ! 

Toutes les fleurs séduisent potentiellement ces insectes mais certaines plus que d’autres, tout simplement parce qu’elles produisent plus de nectar sucré. Pour les attirer, il suffit de disposer des plantes mellifères (celles qui regorgent de pollen) de partout dans le jardin. Histoire de joindre l’utile à l’agréable, faites un carré d’aromatiques pour plaire aux bourdons et aux abeilles tout en les utilisant en cuisine. Privilégiez le thym, le romarin, la sauge officinale, la mélisse, la bourrache, la marjolaine, le basilic, la coriandre… ou encore la lavande.

Opter pour un salon de jardin durable 

Dès l’arrivée des beaux jours, le jardin devient une pièce à part entière du domicile. Seul, en famille ou entre amis, il est le lieu de rassemblement et de convivialité de l’été ! Pour lézarder en faisant attention à votre impact, optez pour un salon de jardin Maisons du Monde, en matière naturelle et recyclable. Préférez une version modulable pour ne pas multiplier les achats compulsifs et éviter la surconsommation

Faire des économies d’eau 

En cette période de forte chaleur, pensez à pailler votre sol pour qu’il conserve au maximum son humidité et permettre d’espacer l’arrosage. Il n’est pas forcément utile d’acheter un paillage en magasin spécialisé : ramassez les feuilles et autres déchets verts de votre jardin ou récupérez de la paille auprès d’un centre équestre à proximité. 

Autre idée : si vous avez une parcelle de gazon à entretenir, une tondeuse équipée d’un broyeur et dépourvue de bac permet de réutiliser l’herbe coupée directement pour pailler et pour nourrir la terre. 

Pensez à réutiliser l’eau de pluie, l’eau de cuisson (si elle n’a pas été salée) ou fabriquer votre propre goutte-à-goutte solaire avec des bouteilles en plastique pour économiser l’eau potable. 

Ne pas utiliser de produits chimiques 

Évitez au maximum l’utilisation de produits chimiques pour traiter votre extérieur (les pesticides d’origine non naturelle sont d’ailleurs interdits à la vente depuis le 1er janvier 2019). Il existe un grand nombre de solutions naturelles pour faire pousser de belles plantes en bonne santé. 

Première règle : l’utilisation de compost naturel (ne privilégiez que les déchets végétaux pour ne pas favoriser le développement de maladies et la propagation de nuisibles). Si l’on a pas encore passé le cap du compost, certains ingrédients sortis de la cuisine s’avèrent très utiles : la cendre de bois à récupérer de la cheminée est riche en potassium et en phosphore, le marc de café fait office d’engrais naturel grâce à sa saturation en azote et en phosphate et fait aussi fuir les pucerons ou encore les coquilles d’oeufs (à répandre sous forme de poudre une fois séchées et concassées) pour fertiliser le jardin. 

Faire son potager 

Il s’agit d’abord de connaître quelles variétés sont faciles à entretenir et se cultivent (presque) à l’infini. Pour de bons rendements, attention néanmoins à toujours cultiver de saison. Pour commencer, le poireau repousse très vite : il suffit de récupérer les extrémités blanches avec des racines et de les laisser tremper dans un verre d’eau. Pensez à changer l’eau régulièrement, et il est possible de replanter le légume en terre dès l’apparition de nouvelles racines. 

Parmi les légumes vivaces, notez également la pomme de terre (il suffit d’en mettre une avec des germes directement en terre pour qu’elle donne des plants) ou bien la tomate (il suffit de découper une tomate, de la mettre en terre dans un endroit très ensoleillé et de lui donner beaucoup d’eau). 

Pareillement, ne jetez plus vos noyaux de fruits ! Mieux vaut les replanter en pot dans de la terre bien humide. De ce noyau renaîtra un arbre, tout simplement. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.