Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

De l'eau en vrac pour remplacer les bouteilles en plastique

Pour limiter la consommation des bouteilles en plastique, cette société propose de l'eau filtrée en libre-service.
©Natarys

Dans une démarche zéro déchet, l’entreprise française Natarys propose désormais de l’eau filtrée en libre-service au sein de 120 enseignes alimentaires. 

Des pâtes en vrac, des fruits en vrac et même l’eau peut s’acheter en vrac. Un système de distribution d’eau innovant et unique en France a été mis au point par la société nantaise Natarys. Ce concept répond à la problématique de la surconsommation des bouteilles d’eau en plastique en proposant une eau filtrée en libre-service avec des contenants durables et réutilisables aux rayons vrac des enseignes alimentaires.

Appelées H2Origine, ces fontaines lancées en 2017 conquièrent peu à peu les différentes enseignes françaises. Adoptées d’abord par les magasins Biocoop Scarabée à Rennes et Biocoop Toutelabio en région parisienne, elles sont présentes aujourd’hui au sein de 120 magasins français et belges.

Un système de filtration naturel

En moyenne, 9,3 milliards de litres d'eau en bouteille sont consommés par an en France. La société compte ainsi lutter contre ces déchets plastiques "tout en offrant une eau régénérée et vitalisée, telle qu’on devrait la trouver dans son état naturel", peut-on lire dans son communiqué. Pour cela, l’innovation repose sur la technologie naturelle de filtration par le charbon actif pour éliminer les impuretés comme le calcaire et le chlore, présentes dans l’eau du robinet. La deuxième étape consiste à revitaliser l’eau grâce à un procédé de régénération aux ondes de haute fréquence, afin d’obtenir une eau douce et peu minéralisée.

Sur place, chaque fontaine dispose de trois becs de distribution. Ainsi, les clients ont le choix entre une eau gazéifiée, une eau tempérée et une eau rafraîchie. De plus, l’enseigne met à disposition des consommateurs des bouteilles en plastique renforcées et réutilisables pendant deux ans et des bouteilles en verre réutilisables à l’infini. Pour rendre le système encore plus durable, l’entreprise a l’intention de commercialiser prochainement des bouteilles biodégradables. "Si on compare à l'utilisation des bouteilles d'eau en plastique, avec la fontaine en libre-service, c'est 100 fois moins de déchets plastiques produits", indique Laure de Colombel, responsable communication, à ID

Toutefois, pour utiliser la machine, il est indispensable d’avoir l’une de ces bouteilles car celles-ci comportent des code-barres nécessaires pour le premier passage en caisse et pour faciliter les prochaines réutilisations. Le prix de ces contenants varie entre 1.80 et 2 euros. Quant au contenu, l’eau plate coûte 0.38 euros pour 1,5 litre, et environ 0.50 euros pour le litre d'eau gazeuse. Les points de vente se multiplient et la société indique même que le projet est en phase d’être généralisé à certaines grandes surfaces, comme Intermarché et Leclerc.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

 Merci ! #TousActeurs.