Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Consommer sa bière en mode zéro déchet, c'est possible

La start-up Jean Bouteille a mis en place #Sauvonslabière, une initiative utile avant l’ouverture des bars, mais aussi après.
©Jean Bouteille

Les Brasseurs de France l’ont annoncé début mai : 10 millions de bières ont dû être jetées en raison de la crise sanitaire qui touche la France. Forte de ce constat, la start-up Jean Bouteille a mis en place #Sauvonslabière, une initiative utile avant l’ouverture des bars, mais aussi après.

Bars, restaurants, etc. Le 28 mai dernier, le gouvernement a annoncé la réouverture des établissements publics pour le 2 juin. Une bonne nouvelle pour le secteur dans son ensemble, et notamment pour les brasseurs, qui ont, quantitativement parlant, connu d’énormes pertes en raison du confinement. Face à cette situation critique, la start-up Jean Bouteille a mis en place début mai l'initiative #Sauvonslabière. L’objectif : permettre aux barmans et brasseurs de vendre leur bière à emporter. Si la réouverture des bars a été actée, cette initiative est loin d’être obsolète puisqu’elle constitue une alternative zéro déchet pour les établissements, et permet dans un même temps aux bars d’avoir un nouveau canal de vente.

Mini-station livrée aux brasseurs et barmans.
©Jean Bouteille

Pour venir en aide aux brasseurs qui ont un stock conséquent de bières en fût, Jean Bouteille vend à chaque bar qui le souhaite une mini-station. "Qu’ils soient brasseurs ou gérants d’un bar, ces derniers peuvent commander directement la mini-station sur notre site. La mini-station arrive ensuite à l’adresse indiquée, et se monte à l’aide d’un kit d’installation, explique Manon Carpentier, chargée de communication chez Jean Bouteille à ID. Barmans et brasseurs peuvent ensuite utiliser leurs propres bouteilles s’ils ont un pack de bouteilles adaptées à notre fontaine, ou alors commander directement les nôtres." Une fois toutes ces étapes réalisées, il ne reste plus qu’à brancher la fontaine au fût afin d’embouteiller directement les bières et les vendre à emporter.

À l’aide d’une carte en ligne, le consommateur peut quant à lui chercher les bars participant à l’initiative et proches de son domicile. Ce dernier peut directement commander sa bière sur le site. Si le bar ou le brasseur ne possède pas de plateforme d'e-commerce, le consommateur devra passer par l’intermédiaire de l’application anti-gaspi To Good To Go, avec qui #Sauvonslabière est partenaire.  

Une initiative solidaire donc, mais aussi zéro déchet. "Lorsque le consommateur a terminé sa bouteille, il peut la remplir de nouveau à la fontaine du bar ou du brasseur. Une fois qu’il n’en veut plus, il peut la déconsigner. Le bar massifie ses bouteilles et nous venons les collecter au bout de 100 bouteilles pour les laver et les réintroduire dans le parc de magasins partenaires", explique Manon Carpentier. Actuellement, 25 bars se sont équipés de cette fontaine en France, un chiffre qui devrait continuer d’augmenter durant les prochaines semaines, selon la chargée de communication.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ».

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

#TousActeurs