Le saviez-vous ? La loi de la transition énergétique pour une croissance verte votée en 2015 pré- voit une généralisation du tri à la source des biodéchets d’ici 2025, « pour que chaque citoyen ait à sa disposition une solution lui permettant de ne pas jeter ses biodéchets dans les ordures ménagères résiduelles, afin que ceux-ci ne soient plus éliminés mais valorisés ».
© AlenaPaulus / Getty Images Signature
Idée Pratique

Anti-gaspi : quelques astuces pour valoriser ses biodéchets pour réduire le gaspillage

Restes alimentaires, épluchures, aliments périmés, ou autres déchets organiques biodégradables représentent jusqu’à un tiers des poubelles des Français. Pourtant, ils pourraient être facilement évités ou valorisés. En cette journée internationale du zéro déchet, ID vous propose quelques solutions - issues du guide Idées Pratiques 6 "Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d'emploi" - pour soulager sa poubelle des biodéchets.

On parle de biodéchets dès lors que ceux-ci sont constitués d’éléments organiques biodégradables tels que les restes alimentaires. Si l’on produit en moyenne 580 kg de déchets par an et par personne selon l’ADEME, ces derniers représenteraient jusqu’à un tiers de la poubelle des foyers français, estime le ministère de la Transition écologique.

Pour les éviter, il faudrait d’une part lutter contre le gaspillage alimentaire et de l’autre, les « valoriser spécifiquement pour garantir une bonne qualité de traitement ».

La première étape pour soulager sa poubelle des biodéchets, réduire le gaspillage et valoriser ses restes :

-Les épluchures de légumes : Accompagnées d’un peu d’huile, elles peuvent être cuisinées en chips par exemple.

-Les fanes de radis : Très simple à incorporer dans ses recettes de soupe maison.

-Le pain rassis : S’il a trop durci, on peut facilement le concasser pour en faire de la chapelure. Ou simplement le transformer en croûtons...

-Les épluchures d’oignon : Aussi nutritives que le légume lui-même, elles peuvent servir à cuisiner un bouillon. Ou plus insolite, elles sont aussi utiles comme répulsif fait maison pour le jardin.

-Les coquilles d’œufs : À la maison ou à l’extérieur, celles-ci sont utiles pour entretenir le linge blanc, mais aussi comme engrais pour les plantes.

-Les peaux de bananes : Elles donneront un excellent coup de fouet à l’argenterie, mais aussi aux chaussures en cuir.

-La farine périmée : Plutôt que de la jeter, on peut la réutiliser dans la salle de bains comme shampooing sec. Ou encore, côté ménage, mélangée à du vinaigre blanc comme dégraissant.

-Le citron flétri : Excellent allié ménage, il peut redonner de l’éclat au linge blanc, ou servir à nettoyer tout type de surface. C’est aussi un allié beauté que l’on peut facilement inclure dans ses préparations de masque pour le visage, de shampooing ou encore de déodorant. Enfin, on peut bien sûr prélever des zestes pour les réutiliser en cuisine, en infusion, en pâtisserie...

-Le marc de café : Lui aussi servira à la fois en cosmétique et au ménage. En guise de gommage exfoliant par exemple, mélangé à un peu d’huile d’olive. On encore pour désodoriser les canalisations ou le frigo.

Retrouvez toutes les informations en lien avec l'intégration du zéro déchet et de l'anti-gaspi dans notre quotidien, avec des chiffres clés, des interviews d'experts et témoignages de nos lecteurs, des conseils, ainsi que des solutions concrètes et pratiques, dans le guide Idées Pratiques 6 "Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d'emploi" :

ip6

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ».  

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire. 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

#TousActeurs