Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le brief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 5 juillet

Premier ministre, Jean Castex
© Xosé Bouzas/Hans Lucas/AFP

Projet de révision de la Constitution enterré, métaux lourds dans l'alimentation des Français, fin des voitures à essence... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine. 

100 % des Français contaminés par des métaux lourds

Une étude de Santé publique France publiée ce début de mois a révélé que la totalité de la population française, enfants compris, est surexposée à plusieurs métaux lourds : arsenic, cadmium, chrome, cuivre, nickel, mercure... En cause notamment, le tabagisme, les implants médicaux mais aussi l'alimentation. Dans ce domaine, les produits issus de la mer sont pointés du doigt, tout comme les céréales du petit-déjeuner ou encore les légumes bio.

Climat dans la Constitution : clap de fin

Le Premier ministre Jean Castex a définitivement enterré mardi le texte visant à inscrire le climat dans la Constitution - dont dépendait la tenue d'un référendum voulu par Emmanuel Macron -, faute d'accord entre l'Assemblée nationale et le Sénat.

Alors que la veille, la chambre haute avait adopté en deuxième lecture une reformulation du texte - refusant le terme de "garantie" - par rapport à la version votée par les députés, la navette parlementaire aurait pu théoriquement se poursuivre autant que nécessaire. Mais Jean Castex a choisi de s'arrêter là : "Ce vote met hélas un terme au processus de révision constitutionnelle dont nous continuons à penser qu'il était indispensable à notre pays", a-t-il déploré.

L'Europe veut rendre la finance plus verte

Mardi, la Commission européenne a proposé une série de mesure environnementale visant le secteur financier. L'Union entend notamment créer des normes d'obligations vertes à respecter. Pour les ONG et les bancs écologistes de la Commission, le projet est jugé trop vague. 

Des marques de mode veulent un meilleur encadrement de l'industrie

Dans une tribune publiée dans Le Monde, plusieurs marques de mode françaises - telles que 1083, Jules & Jenn - réclament au gouvernement une meilleure régulation pour rendre le secteur plus vertueux. "Plus une entreprise pollue, moins sa production lui coûte cher et plus elle est compétitive (...) Nous demandons, nous jeunes marques textiles, que la loi oblige les entreprises de l'habillement, les nôtres y compris, à payer réellement les coûts environnementaux qu'elles génèrent".

L'Europe entend mettre fin à la voiture à essence

Alors que Bruxelles doit présenter la semaine prochaine un plan visant à réduire à zéro les émissions de CO2 des véhicules neufs, le projet pourrait bien se tourner vers la fin totale des voitures essence et diesel.

Pour rappel, l'Union européenne a durci ses objectifs l'an passé pour viser la neutralité carbone en 2050 : selon plusieurs sources, la Commission européenne envisagerait donc pour y parvenir la suppression complète des émissions automobiles dès 2035.

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs