Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Quels éco-gestes adopter en automne ?

Ne jetez plus les feuilles mortes !
©Miao Liao/Shutterstock

La saison automnale marque le retour des activités intérieures et du chauffage. Mais la baisse des températures est également l'opportunité d'adapter ses habitudes pour maîtriser son empreinte environnementale.

Les gestes écologiques au quotidien peuvent sembler vain au début, mais ils ont un potentiel important lorsqu’ils deviennent une habitude et que de plus en plus de personnes s’y mettent chaque jour. Tout comme les fruits et légumes, certaines actions peuvent s’adapter aux saisons. Si l’automne marque le retour des activités à l’intérieur près du chauffage, la saison permet également d’adapter ses habitudes pour diminuer son impact environnemental.

Ne pas surchauffer son logement

Le chauffage reste le premier poste de consommation énergétique dans un foyer. Alors que les prix du gaz et de l’électricité ont encore fortement augmenté, une solution pour en limiter l’impact sur la facture reste de baisser légèrement le chauffage chez soi. Selon l’ADEME, chaque degré supplémentaire au-delà de 20°C augmente la facture d’électricité de 7%. L’agence recommande notamment une température moyenne de 19°C dans les pièces de vie, ainsi qu’une température de 17°C dans les chambres à coucher. En plus d’alléger la consommation, cette baisse de température est un geste simple pour la planète.

Aérer régulièrement

Nous passons en moyenne 80% de notre temps chaque jour à l’intérieur, et ce chiffre augmente lors des saisons les plus froides. Cependant, la qualité de l’air en intérieur est souvent moins bonne que celle dehors, en raison de l’exposition à des produits nocifs : particules fines, composés organiques volatils...Malgré la saison, l’ADEME recommande d’aérer son logement à raison de 5 à 10 minutes, deux fois par jour, le temps de renouveler l’air correctement et de se débarrasser des polluants domestiques.

Réduire les déchets

Épluchures de légumes, feuilles mortes ou tonte de gazon... Les déchets organiques représentent encore 40% de nos poubelles selon l’ADEME, et génèrent des quantités importantes de méthane lorsqu’ils sont jetés dans les décharges. Ces déchets peuvent pourtant être valorisés chez soi en mettant en place un bac à compost dans le jardin, ou même dans un appartement, ce qui permet à la fois de réduire ses déchets et d’entretenir son jardin

S’occuper de son jardin

Quand vient l’automne, les feuilles mortes tombent dans le jardin. Cependant, celles-ci sont la matière principale de l’humus, qui est issu de leur décomposition et de leur transformation. Il est conseillé d’en composter un maximum, tout en laissant une partie au sol pour permettre aux petits animaux comme les hérissons et les insectes d’en faire des abris pour s’isoler du froid de l’hiver qui arrive.

Aussi, l’automne étant une saison souvent pluvieuse, cela peut donner l’occasion d’installer des récupérateurs d’eau de pluie. En plus d’être une alternative économique à l’eau du robinet, elle peut être utilisée pour arroser les plantes du jardin qui ne tolère pas l’eau trop chargée en calcaire.

 

VIDEO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.