Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Comment entretenir son potager en automne ?

Il faut profiter de l'automne pour préparer les prochaines plantations.
©wertinio/Shutterstock

Les journées raccourcissent et les feuilles jaunissent, annonçant l’arrivée de l’automne. Après avoir profité de la récolte des fruits et légumes pendant l’été, place à la préparation du potager !

Chaque changement de saison implique de nouveaux gestes ! Après la récolte estivale, ce début d’automne marque la préparation du sol pour que celui-ci reste riche pour les plantations du printemps et une prochaine récolte de qualité. ID fait le zoom sur les gestes particuliers à adopter afin de bien entretenir son potager pendant cette période de l’année.

Nettoyer le sol

La première étape consiste à évaluer la situation du potager. Vous pouvez commencer par enlever les herbes indésirables qui ont repoussé (certains préfèrent les laisser). Vous pouvez également couper les plantes qui ont subi des dommages ou qui ne supporteront pas le gel. À rappeler que certaines plantes peuvent supporter le gel, notamment les plantes vivaces comme la ciboulette et l’asperge. Pour ces plantes, il suffit de couper la partie supérieure et laisser la racine pour protéger le sol du gel.

Décompactage du sol

Cette technique sert à créer un passage pour que l’eau et l’air passent sans rencontrer d’obstacle et enrichir le sol. Il est conseillé de faire un simple coup de griffe dans le cas où le sol est compacté en surface. En revanche, si le sol est compacté en profondeur, n’hésitez pas à utiliser un outil plus adapté comme une fourche-bêche pour aérer le sol en profondeur. Toutefois, la nature de cette tâche dépendra notamment des prochaines plantations : un retournement en profondeur pour les carottes et en surface pour les laitues.

Planifier le potager

N’hésitez pas à planifier les plantations selon les endroits souhaités. Ceci permettra de prévoir à l’avance la partie du sol qui aura besoin d’être plus nourrie et renforcée pour la prochaine plantation. Il est important de préciser que les cultures ont besoin d’une rotation car la terre s’affaiblit lorsque celle-ci accueille les mêmes espèces.

Nourrir le sol

Une fois que le décompactage et la planification ont été réalisés, il est nécessaire de nourrir le sol pour l’hiver et le printemps. Pour cela, il faut déposer et répartir sur l’ensemble du sol des bouts de compost ou du fumier. L’opération est à renouveler lorsque vous remarquerez que le compost a été absorbé par les micro-organismes présents dans le sol.

Quelques plantations à privilégier

Vous pouvez également semer des légumes en automne qui pousseront l’été suivant. C’est le cas des choux, des petits pois et de l’ail. Vous pouvez planter une gousse d'ail à environ 6 pouces de profondeur et la couvrir avec des pailles pour la protéger du gel d’hiver. Ainsi, votre potager sera prêt pour la prochaine plantation et cueillette. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, pré-commandez notre guide « La transition écologique Made in France » à tarif préférentiel jusqu’au 27 octobre sur Ulule.

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et pré-commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs