Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Pollution de l'air et faute de l'État de nouveau reconnue, Amazon dans le viseur de militants écologistes... Le débrief' de la semaine

©Mélodie Taberlet/ID

L'État de nouveau épinglé pour "carence fautive" en termes de lutte contre la pollution de l'air, des actions de désobéissance civile devant plusieurs sites d'Amazon et l'Autriche qui interdit le glyphosate sur son territoire... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine. 

Deux fois en l'espace de deux semaines. Jeudi 4 juillet, l’État français a été à nouveau condamné par le tribunal administratif de Paris pour "carence fautive" dans la gestion de la lutte contre la pollution de l’air. Les requérants estimaient avoir développé des pathologies respiratoires en lien avec la qualité de l’air en région parisienne. Pour rappel, le tribunal administratif de Montreuil avait déjà rendu une décision condamnant l’État dans les mêmes termes le 25 juin dernier. À noter que si l’État a été reconnu responsable, la décision du tribunal "n’établit pas le lien de causalité entre les pathologies et les mesures prises par l’État pour limiter les périodes de dépassement des seuils". Affaire à suivre puisque d'autres procès sont en prévision. 

Un peu plus tôt cette semaine, une nouvelle action de désobéissance civile marquait l'actualité : trois sites du géant Amazon ont été bloqués par des activistes, conjointement à Paris, Toulouse et Lille. La demande de ces militants : empêcher l'ouverture de trois nouveaux entrepôts d'Amazon à Brétigny, Lyon et Metz, des projets qu'ils jugent "climaticides" et "complètement incompatibles avec l'accord de Paris". ID a notamment suivi de près l'action menée à Clichy : 

À cette occasion, notre journaliste Mélodie Taberlet a fait le point sur les différentes actions de désobéissance civile qui ont marqué la mobilisation pour le climat cette année. À relire ici

Il l'a fait...

Autre fait notoire cette semaine, l'Autriche est devenu le premier pays européen à décider d'interdire totalement le glyphosate sur son territoire. Son Parlement a approuvé le 2 juillet l'amendement proposé par le parti social-démocrate - SPÖ. Les produits à base de glyphosate doivent cesser d'être mis sur le marché, en vertu du "principe de précaution". À relire par ici

Dans ce qu'il ne fallait pas manquer de l'actualité durable de la semaine également, zoom sur les principales mesures adoptées par l'Assemblée en ce qui concerne le projet de loi énergie et climat ; une Convention citoyenne pour le climat vient par ailleurs de voir le jour - composée de 150 personnes tirées au sort, celle-ci sera chargée de proposer des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique, précise l'AFP. Enfin, c'est désormais acté, les terres et mers australes françaises, qui représentent "la plus forte concentration d'oiseaux marins sur la planète" viennent d'être classées ce 5 juillet au patrimoine mondial par l'Unesco.

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.