Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Promise par le président, une Convention citoyenne pour le climat vient de voir le jour

Le président Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse le 25 avril.
©LUDOVIC MARIN / AFP

La création de cette nouvelle institution, ainsi que d'un Conseil de Défense écologique, figuraient parmi les annonces faites par le Président de la république lors de la conférence de presse clôturant le Grand Débat National, le 25 avril. 

La création de cette nouvelle instance intervient dans un contexte compliqué pour la France. Fin juin, le Haut conseil pour le climat (HCC) mis en place par Emmanuel Macron, a appelé la France à revoir son action, estimant que "les actions engagées restent insuffisantes" et que le pays a peu de chance de tenir ses engagements internationaux.

Cette convention citoyenne, composée de 150 personnes tirées au sort, sera chargée de proposer des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. Le directeur général de la fondation Terra Nova Thierry Pech et Laurence Tubiana, ex-négociatrice pour la France lors de la COP21, co-présideront le comité de gouvernance chargé de piloter la convention citoyenne pour la transition écologique, a annoncé mardi le ministère de la Transition écologique. 

La convention citoyenne doit commencer en septembre ses travaux. Ses conclusions sont attendues pour début 2020.

Elle sera pilotée par un comité de gouvernance composé de deux co-présidents, d'un rapporteur et de 12 personnalités qualifiées dans le domaine de l'écologie, la démocratie participative, l'économie et le social. Communiqué ministériel.

Ce comité de gouvernance devra élaborer le programme et les méthodes de travail de la convention citoyenne, "déterminer les critères de représentativité retenus pour élaborer le panel" pour qu'il soit représentatif de la société française et "fixer la fréquence des sessions de travail".

La convention citoyenne présentera un rapport avec "l'ensemble des mesures législatives et réglementaires qu'elle aura jugées nécessaires pour atteindre les objectifs et engagements climatiques de la France" et pourra proposer d'en soumettre à référendum, rappelle le communiqué.

Avec AFP