Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Jardinage : comment limiter sa consommation d’eau ?

Malgré la chaleur, il est possible de limiter sa consommation d'eau dans le jardin.
©Jonathan Kemper /Unsplash

Les épisodes de fortes chaleurs ne sont pas encore finis. Dans ces conditions, le jardin et ses ressources en eau se retrouvent en première ligne. Voici quelques conseils pour maîtriser votre consommation, et garder la main verte.

Malgré un été plus pluvieux que la normale, les épisodes de canicule se sont encore multipliés cette année, et la tendance n’est pas à la baisse à l’avenir.  Avec les fortes chaleurs, les besoins en eau sont de plus en plus élevés dans les jardins, au risque de faire grimper la facture à la fin de l’été. Toutefois, il existe quelques astuces pour limiter sa consommation tout en préservant son jardin.

Privilégier les variétés de plantes adaptées à la chaleur

Avant de choisir ses plantes, il est nécessaire de vérifier que celles-ci sont bien adaptées aux fortes chaleurs et aux épisodes de sécheresse. Certains végétaux comme les fittonias et la bruyère nécessitent d’être arrosés régulièrement et ne supportent pas les terres sèches. À l’inverse, les plantes comme la lavande, le ficus ou le laurier sont parmi celles qui nécessitent le moins d’eau pour leur pousse. Elles disposent par ailleurs d’une bonne tolérance à la chaleur.

Adapter les heures d’arrosage

En période de fortes températures, il est conseillé d’éviter d’arroser les plantes durant la journée. L’eau s’évapore plus rapidement durant cette période et n’a pas le temps d’infiltrer la terre pour irriguer les plantes et les sols. Les périodes les plus optimales pour l’arrosage sont soit en début de matinée, soit le soir, lorsque la chaleur est redescendue, pour que les végétaux puissent recevoir les quantités d’eau nécessaires à leur bonne pousse.

Disposer un paillage

L’installation d’un paillage au pied des plantes permet à la fois de favoriser l’infiltration de l’eau dans le sol tout en l’isolant de la chaleur du soleil. Selon l’ADEME, cette technique permet également d'augmenter le taux d'humus dans le sol, ce qui favorise le développement d’organismes qui produisent des éléments nutritifs pour les plantes. Le paillage peut être composé notamment de feuilles mortes, de déchets végétaux ou de brindilles de branches broyées.

Dans le même ordre d’idées, il est conseillé de laisser pousser le gazon légèrement haut lors des jours les plus chauds, à raison de 6 à 8 centimètres de hauteur. L'herbe plus haute permet au sol de conserver son humidité, de résister à la sécheresse et d'empêcher le développement de mousses.

Récupérer l'eau de pluie

Enfin, l'eau de pluie est aussi utile pour hydrater les plantes du jardin. Pauvre en calcaire, minéraux, sels ou encore chlore, elle est même recommandée pour certaines variétés de plantes comme le camélia ou le magnolia, qui ne doivent pas être arrosés avec de l'eau calcaire issue du robinet. Pour récupérer l'eau de pluie, il suffit d'installer un récipient comme un conteneur ou un bidon pour ensuite la réutiliser pour arroser le jardin.

VIDEO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs