©François-Xavier Koenig/Surfrider Foundation Europe/Communiqué de Presse
Environnement

Condamnation de Monsanto, nettoyage du bassin de la Villette et interdiction des plastiques à usage unique : le débrief' de la semaine

Au programme de l’actu durable de la semaine : le Parlement Européen se prononce sur l’interdiction des plastiques à usage unique et sur les objectifs de réduction des émissions de CO2 pour les voitures neuves, l’entreprise Monsanto est condamnée par la justice américaine, le bassin de la Villette a été nettoyé par des bénévoles et une étude met en avant l’augmentation "historique" des émissions de CO2 liées à l’usage de l’énergie en 2018. 

Opération de collecte des déchets du bassin de la Villette

Le dimanche 24 mars, 280 bénévoles ont nettoyé le bassin de la Villette : en une heure, ils ont collecté plus 56 000 mégots de cigarette, 7 700 capsules de boisson, 1000 canettes et près de 600 gobelets. L’opération baptisée "Initiatives Océanes" a été organisée par l’antenne parisienne de Surfrider Foundation Europe. A l’issu de la journée, une œuvre baptisée "Monstre Plastique" a été réalisée par l’artiste Charlotte B à l’aide des bouteilles en plastique collectées. 

Monsanto condamné à verser 80 millions de dollars à un plaignant

Edwin Hardeman avait attaqué la multinationale en justice après avoir appris qu’il était atteint d’un cancer. Il estime que le Roundup, un herbicide à base de glyphosate commercialisé par Monsanto qu'il a utilisé pendant plusieurs années à titre privé, est responsable de sa maladie. Le 27 mars, le tribunal fédéral de San Fransisco condamne la firme à lui verser 80,9 millions de dollars de dommages et intérêts. Le propriétaire de Monsanto, Bayer, a annoncé qu’il allait faire appel.

Le Parlement européen valide l’interdiction de certains plastiques à usage unique…

Le 27 mars, le Parlement européen a approuvé à une large majorité l'interdiction des assiettes, des cotons-tiges, des pailles, des couverts en plastique, des touillettes et des tiges de ballons de baudruche dans l'Union européenne. Ceux-ci seront interdits au plus tard à compter de début 2021, a rapporté l'AFP.

… et revoit à la hausse les objectifs de réduction des émissions de CO2 des voitures neuves

Le Parlement européen a également voté à une large majorité la hausse des objectifs de réduction des émissions de CO2 sur les voitures neuves d'ici 2030. Tandis que la Commission européenne tablait cette réduction à 30 %, le Parlement, lui, l'a fixée à 37,5 %. L'année 2025 devrait marquer un pallier de mi-parcours : les voitures devront alors émettre moins de 15 % de CO2 par rapport à aujourd'hui. Si les constructeurs ne respectaient pas ces nouvelles normes, ils pourraient être contraints de payer une prime sur les émissions excédentaires, lit-on dans le communiqué officiel du Parlement.

Décrochages de portraits présidentiels : les nouvelles directives polémiques de la gendarmerie nationale

Dans une circulaire dévoilée sur les réseaux sociaux le 22 mars, la direction générale de la gendarmerie nationale incite les gendarmes à faire appel au Bureau de Lutte Antiterroriste en réaction aux actions de décrochage des portraits présidentiels dans les mairies, organisées par l'association ANV-COP21. Sylvine Bouffaron, porte-parole de l’association, a confié à ID : "Il y a vraiment là de quoi s'indigner, qu'un gouvernement déploie un tel dispositif face à des militants, qui s'engagent à visage découvert et sans violence, de tous âges, de tous horizons, partout sur le territoire, pour le bien commun."

L’année 2018 marquée par la hausse "historique" des émissions de CO2 mondiales liées à la consommation d'énergie 

L'année 2018 a notamment été marquée par la hausse record des taux de CO2 liés à la consommation d'énergie dans le monde : ils atteignent 33,1 gigatonnes - soit 33,1 milliards de tonnes -, selon des données de l'Agence internationale de l'énergie publiées le 26 mars. Alors qu'elles étaient stabilisées entre 2014 et 2016, elles ont progressé de 1,7 % pour cette seule année 2018. Les émissions mondiales de CO2 liées à l'usage de l'énergie ont augmenté en 2018 pour la seconde année consécutive. Les données publiques de l'AIE nous apprennent également que trois pays sont responsables à 85 % de cette hausse : les États-Unis, la Chine et l'Inde.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.