LE CHIFFRE

37,5 % : les objectifs de réduction des émissions de CO2 des voitures neuves sont revus à la hausse par le Parlement européen

©LanaElcova/Shutterstock

Le 27 mars dernier, le Parlement européen a voté à une large majorité la hausse des objectifs de réduction des émissions de CO2 sur les voitures neuves d'ici 2030. Tandis que la Commission européenne tablait cette réduction à 30 %, le Parlement, lui, l'a fixée à 37,5 %.

À 521 voix favorables (contre 63 défavorables et 34 abstentions), les constructeurs automobiles sont sommés par le Parlement européen de réduire de 37,5 % les émissions de CO2 des voitures neuves d’ici la prochaine décennie. Ce vote, annoncé le 27 mars 2019, impose également une baisse de 31 % concernant les camionnettes neuves, et de 30 % pour les camions.

Moins de 15 % d'ici 2025 par rapport à aujourd'hui

L'année 2025 devrait marquer un pallier de mi-parcours : les voitures devront alors émettre moins de 15 % de CO2 par rapport à aujourd'hui. Si les constructeurs ne respectaient pas ces nouvelles normes, ils pourraient être contraints de payer une prime sur les émissions excédentaires, lit-on dans le communiqué officiel du Parlement.

Enfin, le texte entrera officiellement en vigueur après le feu vert du Conseil de l'Union européenne - membre de cet accord avec le Parlement -, ce qui confirmera alors le vote des députés. 

Le Parlement rappelle également que "le transport est le seul secteur de l'UE n’ayant pas enregistré de baisse significative des émissions de gaz à effet de serre depuis 1990" et d'ajouter, "le transport routier génère la plus grande part des émissions de gaz à effet de serre (72,9 % en 2016) et est responsable d'environ 20 % des émissions totales de gaz à effet de serre dans l'UE", selon les chiffres de l'Agence européenne de l'environnement.