Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

LE CHIFFRE

33,1 milliards de tonnes en 2018 : un niveau "historique" des émissions de CO2 mondiales liées à l'énergie

©Davit Khutsishvili/Shutterstock

L'année 2018 marque l'augmentation des taux de CO2 liés à la consommation d'énergie dans le monde à un niveau "historique" : ils atteignent 33,1 gigatonnes (soit 33,1 milliards de tonnes), selon des données de l'Agence internationale de l'énergie publiées ce 26 mars.

2018 aura été une année noire pour le climat. Les émissions mondiales de CO2 liées à l'usage de l'énergie ont augmenté en 2018 pour la seconde année consécutive, a-t-on appris ce 26 mars auprès de l'Agence Internationale de l'énergie (AIE). Elles atteignent un niveau "historique" de 33,1 milliards de tonnes. Alors qu'elles étaient stabilisées entre 2014 et 2016, elles ont progressé de 1,7 % pour cette seule année 2018. 

Les données publiques de l'AIE nous apprennent également que trois pays sont responsables à 85 % de cette hausse : les États-Unis, la Chine et l'Inde. Au contraire, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Japon, mais aussi la France ont vu leurs émissions diminuer. Pour l'Hexagone, cette baisse s'explique par les taux de production positifs des barrages hydroélectriques et des centrales nucléaires du territoire. 

L'utilisation mondiale des énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) reste donc devant celle des renouvelables, bien que le solaire et l'éolien aient le vent en poupe depuis ces dernières années. Selon le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol, ces chiffres "démontrent encore une fois qu'une action plus urgente est nécessaire sur tous les fronts", d'où l'importance selon lui du "développement de toutes les solutions d'énergies propres, la baisse des émissions, (l'amélioration) de l'efficacité des investissements (ainsi que) l'innovation". 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.