Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

COP24 : des géants de la mode s'engagent à réduire leurs émissions d'ici 2030

©CatwalkPhotos/Shutterstock

Adidas, Hugo Boss ou encore H&M Group ont signé lundi en Pologne une "charte de l'industrie de la mode pour l'action climatique", qui les engage notamment à atteindre la neutralité carbone en 2050. 

La tendance est au vert. Cible de critiques virulentes en raison de son empreinte environnementale, l'industrie de la mode a réalisé, lundi, un pas dans le bon sens. Dans le cadre de la COP24, 43 géants du secteur ont signé une “charte de l’industrie de la mode pour l’action climatique”, lancée sous l'égide de l'ONU et de la créatrice britannique Stella McCartney. Parmi eux, des acteurs du luxe, comme Burberry, Hugo Boss ou Kering Group, des leaders de la fast-fashion, dont Esprit, H&M Group, Inditex, propriétaire entre autres de la marque Zara et, plus surprenant, le poids lourd du transport maritime Maersk. 

En signant ce texte, ces entreprises s'engagent en particulier à réduire leurs émissions de CO2 de 30 % d'ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone en 2050, en mettant par exemple en place des mesures d'économies d'énergie, en privilégiant des matériaux durables et un transport bas-carbone, ou encore en ayant recours aux circuits-courts. Mais également en engageant un dialogue avec les consommateurs, la "communauté financière" et les décideurs politiques "pour catalyser des solutions évolutives et explorer des modèles commerciaux circulaires", détaille l'ONU dans son communiqué. 

“L’industrie de la mode a toujours deux longueurs d’avance en ce qui concerne la définition de la culture mondiale, alors je suis ravie de voir qu’elle montre également la voie en terme d’action climatique”, explique la responsable climat de l’organisation Patricia Espinosa. "Je félicite les signataires de ce texte important, qui représente un engagement et une collaboration uniques de la part de nombreux leaders de la mode. La Charte, à l'instar des célèbres défilés de mode, constitue un exemple qui, j'espère, sera suivi par d'autres".

“Nous nous sommes engagés à un bilan carbone neutre dans nos opérations, mais parvenir à une réduction de 30 % des gaz à effet de serre sur l’ensemble de l’industrie de la mode d’ici 2030 va nécessiter de l’innovation et de la collaboration”, a quand à lui réagi le patron de Burberry, Marco Gobbetti, cité par l'AFP.