Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Comment s'engager pour l'écologie en ville pendant ses vacances ?

©Matthieu Oger/Unsplash

Même si les vacances d'été sont synonymes de départ, une partie des Français reste en ville. Si ce temps n’est pas passé sur les plages du littoral, il peut être l’occasion de découvrir des activités liées à l’écologie pour créer du lien social.

Si les vacances sont attendues par beaucoup pour pouvoir s’évader du quotidien et de ses contraintes, cela n’est pas le cas pour tous les Français. Tout en restant chez soi, il existe cependant des possibilités de continuer à s’engager écologiquement et socialement en ville : apprentissage en ligne, engagement associatif... Les moyens d'action sont multiples.

Participer à des opérations de nettoyage

Si les villes se vident de leurs habitants durant l'été, ce n’est pas le cas pour les déchets. Mégots de cigarette, plastiques, et désormais masques à usage unique… Malgré l’engagement de plusieurs villes à atteindre l’objectif zéro déchet de la Déclaration C40, la gestion des déchets pose encore problème. Pour y remédier, plusieurs organisations et mobilisations se sont formées, à l’image des opérations régulières de la Surfrider Foundation pour nettoyer les villes des mégots de cigarettes qui sont jetés à terre par les riverains. Ces opérations sont communiquées par les associations sur les réseaux sociaux afin de permettre à un maximum de personnes de se mobiliser contre une des sources de pollution les plus importantes en ville.

Rejoindre des associations locales

Participer à des mobilisations citoyennes peut également être une opportunité pour rejoindre des associations engagées pour l’écologie. En 2020, les initiatives de solidarité se sont multipliées pour venir en aide aux citoyens en difficulté et pour préserver l’environnement urbain. C’est notamment le cas de l’association Ma ville engagée, qui cherche à initier les changements écologiques et sociaux au niveau local. L’engagement éco-citoyen permet notamment de découvrir des initiatives solidaires et partager ses idées d’engagement écologique et pour une économie sociale et solidaire.

En dehors des initiatives locales, il est également possible de s’investir dans des missions ponctuelles en ligne, à l’image de la plateforme Diffuz, qui propose à ses participants de relever des micro-défis solidaires. À l’origine prévue pour être un pont entre le monde associatif et les citoyens qui veulent s’impliquer dans la protection de l’environnement, elle propose également à travers ses défis de faire monter des cagnottes caritatives pour financer des associations comme Surfrider ou la LPO.

S’instruire en ligne sur l’écologie

Avoir du temps pour soi permet également d'accroître ses connaissances avec les Mooc et les cours en lignes. Des plateformes comme celle de l’ADEME permettent de suivre des cours en ligne sur les différents moyens de parfaire son engagement écologique.

En dehors des cours, il est également possible d’acquérir des connaissances en ligne tout en découvrant l’environnement de la ville. L’application Sauvages de ma rue permet notamment aux citoyens de découvrir les plantes sauvages qui poussent dans les rues. Il suffit de sélectionner la rue à étudier sur l’application puis d'identifier les plantes sauvages observées, ainsi que le milieu dans lequel elles poussent : crevasses, fissures de mur ou de goudron…

VIDEO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire :  tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs