Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Quels objets en plastique ne peut-on plus acheter en 2021 ?

La France est le pays qui produit le plus de déchets plastiques dans la région méditerranéenne.
©Kanittha Boon/Shutterstock

Adoptée en février 2020, la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire est vouée à entrer en application progressivement d’ici 2040. De nouvelles mesures deviennent effectives en cette nouvelle année.

Si l’horizon 2040, fixé pour l’interdiction totale du plastique à usage unique semble lointain, certains effets de cette transition sont bien d’actualité. Tout a commencé en 2017, année qui a vu la disparition des sacs plastiques à usage unique à la caisse dans la grande distribution. L’année passée, nous avons dit adieu aux assiettes et gobelets jetables, aux coton-tiges et aux bouteilles d’eau plate en plastique dans la restauration scolaire.

Mais ce matériau à tout faire est également revenu en force sous l’effet de la crise sanitaire. En effet, celle-ci a rendu indispensable le port de masques respiratoires, souvent à usage unique et fabriqués en microfibres de plastique, et d’autres accessoires tels que les gants de protection. Pour bon nombre de ces objets, les modalités de recyclage ont été insuffisantes, voire inexistantes.

Un cap supplémentaire franchi vers le « 0 plastique »

Depuis le 1er janvier dernier, disparaissent donc petit à petit des rayons les couverts jetables, les pailles et les confettis, des machines à café les "touillettes", et de la restauration les boîtes en polystyrène expansé pour la nourriture à emporter. Petit à petit, car un délai de 6 mois pour l’écoulement des stocks est prévu par les décrets d’application. Pour espérer nous servir encore, ils devront être issus de matériaux de substitution : papier, verre, paille, etc. À noter également que désormais, en vertu de cette même loi, la destruction systématique des invendus alimentaires, par enfouissement ou incinération, ne sera plus possible.

Alors que la production mondiale de plastique a connu une progression exponentielle depuis le milieu du XXème siècle (aujourd’hui, environ 11 tonnes de plastique sont produites chaque seconde), la route vers le "zéro plastique" est encore longue, y compris en matière de recyclage.

Mais les mesures prévues par la loi de février 2020 doivent continuer leur entrée en vigueur progressive dans les prochaines années. En 2022, ce devrait être au tour des sachets de thé et de tisane, ou encore des jouets pour enfants distribués dans la restauration rapide. De petits pas, certes, mais a priori dans la bonne direction.

©ID, L'info durable

Retrouvez la chronique des solutions d'ID chaque lundi à 10h20 sur RCF ou dans le player ci-dessous.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison » sur notre boutique en ligne !

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs