Conso

Les dix essentiels d’une routine zéro déchet

Se procurer ces quelques objets utiles peut nous permettre de limiter considérablement nos déchets à l'année longue.
©SpelaG91/Shutterstock

Notre quantité de déchets a doublé en 40 ans : dans nos poubelles, on retrouve des sacs en plastique, des gobelets jetables, des disques de coton, des cotons-tiges, des capsules de café… Ne serait-il pas temps d'arrêter les frais ?

Pourquoi nos poubelles se remplissent-elles si rapidement ? La raison est simple : nous surconsommons des produits à usage unique. ID vous propose un défi simple : diviser votre quantité de déchets hebdomadaire par deux voire par trois en ayant sous la main les objets utiles. Si vous ne les possédez pas déjà, le fait de vous en procurer sera de toute évidence une source d’économies et un pas de plus vers le zéro déchet (ou presque), puisque nombre de ces indispensables sont à usage presque indéfini.

1. Un tote bag ou sac cabas

Un passage au supermarché et nous voilà de retour avec des sacs plastiques (achetés, de surcroît) alors que nous aurions pu amener notre propre sac cabas réutilisable. On opte au choix pour un tote bag – ou sac en toile, qu’on pense également à utiliser lorsque l’on va se chercher un repas à emporter le midi. On en trouve :

-A 1 € chez Wordans ou un peu plus pour un plus grand format afin de pouvoir y glisser davantage de courses. On les trouve aussi en lot de 10 sur Amazon. Encore mieux, en coton bio chez Aroma-Zone et chez Main-Gauche dans différents formats ;

-Tunetoo propose également des tote bags en coton bio, un peu plus chers mais que l’on peut personnaliser et dont on peut choisir la taille. Pour un tote bag bio et à message humoristique, on se rend sur le site artecita.com.

©Capture écran artecita.com

Ce sac de courses peut également prendre la forme d’un panier ou d’un sac filet à provisions… Direction la section "sacs écologiques" de la plateforme Etsy. Pour éviter de trop porter, on peut se rendre sur le site de Greenweez qui vend de nombreux chariots de courses.

2. Une gourde 

Plutôt que d’aller au sport avec une bouteille en plastique, on opte pour la gourde réutilisable, à transporter partout, l’été dehors quand il fait chaud, au travail… Un choix écologique à l’heure où sont vendues plus de 6300 bouteilles par seconde dans le monde. On préférera une gourde en acier inoxydable à une gourde en plastique ou en aluminium, susceptible de contenir des substances polluantes pour notre santé. La gourde en verre a quant à elle le désavantage de pouvoir se casser, sachant qu’il s’agit d’un objet voué à être transporté partout.

La chaîne Nature et Découvertes propose des gourdes en inox mais également des bouteilles isothermes en inox. De même du côté de Brindilles.fr ainsi que dans les magasins de sport.

3. Du coton lavable

Plutôt que de jeter quotidiennement des disques de coton après avoir appliqué sa lotion ou son démaquillant ou avoir soigné une blessure, pourquoi ne pas utiliser du coton lavable ? On relit l’article d’ID à ce sujet pour savoir où s’en procurer, quelle matière privilégier et comment bien le laver.


4. Des contenants en verre

Pour les féculents à la maison, pour les restes mais également pour les repas du midi au bureau, on opte pour des contenants en verre. Une première raison : le verre ne contient pas, contrairement à certains plastiques, de phtalates ni de bisphénol pouvant être transmis à nos aliments. Par ailleurs, le plastique est plus complexe à recycler que le verre.

Pourquoi cela permet de limiter ses déchets ? Notamment parce que du côté des courses, qui dit bocaux en verre, dit achats en vrac : plutôt que d’acheter des céréales, des pâtes et du riz emballé dans du plastique ou du carton, on privilégie les magasins de produits en vrac où l’on amène ses contenants et on limite ainsi ses déchets. Pour le travail, ces contenants accueilleront de vrais repas : on évitera les plats préparés et encore une fois des emballages vite jetés. Il est vrai en revanche que le contenant en verre peut être lourd. On peut dans ce cas opter pour du plastique recyclé sans bisphénol, par exemple ici.

5. Une cafetière à piston et/ou une boule à thé

Sachets de thé, capsules de café voire filtres… On arrête les frais ? L’achat d’une boule à thé est une solution radicale pour en finir avec les sachets et faire des économies. Et cela est une bonne raison d’acheter du vrai thé en vrac. Du côté du café, pourquoi ne pas tout simplement utiliser une machine à piston ou une cafetière italienne ? Du café, de l’eau, et le tour est joué. Aucun déchet à jeter si ce n’est le marc de café, dont on peut se débarrasser dans l’évier puisqu’il nettoie naturellement les tuyaux.

6. Un kit pour des produits ménagers naturels

Et si vous relisiez notre article : Bicarbonate, vinaigre, savon noir : trois ingrédients suffisent pour un ménage 100 % écologique ? Trois ingrédients, cela implique beaucoup de déchets épargnés : pas besoin de collectionner les sprays en tous genres. Pour réaliser des produits ménagers naturels, des kits existent : Greenweez en propose par exemple ici.

7. Un shampoing et un savon solides

A bas les flacons de shampoing et de gel douche, il est temps de passer au solide pour réduire encore une fois nos déchets. Et puis, pourquoi payer pour l’eau contenue dans nos shampoings ? Pour trouver les bons plans, on retourne faire un tour vers cet article d’ID.

8. Une brosse à dents en bambou

Pourquoi opter pour une brosse à dents en bambou ? Si celle-ci risque de durer aussi longtemps qu’une brosse à dents en plastique, à savoir trois mois, la différence est qu’elle est presque complètement biodégradable : on peut jeter son manche au compost et il se dégradera en six mois. On en trouve notamment chez My Boo Company.


9. Un chargeur de piles

Un amas de piles traîne dans vos tiroirs ? Sans doute est-il temps de passer aux piles rechargeables et donc de vous procurer un chargeur de piles. On en trouve un peu partout : le site ruedespiles.com en compare les différents types. 

10. Un oriculi

En 2020, les cotons-tiges en plastique seront interdits à la vente en France, leur plastique étant dangereux pour la mer et les océans. L'alternative de l'oriculi, un cure-oreilles japonais, semble toute trouvée : il s'agit d'un petit bâtonnet en bois recourbé réutilisable. Attention, il ne faut surtout pas l'enfoncer trop loin dans l'oreille au risque d'endommager le tympan. On en trouve chez Greenweez, Le Monde du Bio, Brindilles... 


Mais également : 

Pour les femmes, on passe à la cup menstruelle ou aux serviettes lavables : plus d'informations sur les sites Dansmaculotte.com ou L'Essentiel de Julien

Le saviez-vous ?

On peut également se procurer directement des "box" comprenant les indispensables pour se lancer dans une routine zéro déchet. Plusieurs plateformes en proposent, telles que :

-Zorro déchet

-Nos Mondes Alternatifs

-Lamazuna