Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Les chemises du "monde d’après" : locales, sociales et éthiques

La marque Babe is Busy lance sa collection de chemises écoresponsables pour femmes.
©Sev Pieto

Si la pandémie marque une étape importante pour notre société, certains ont su mettre à profit le confinement pour accélérer leur transition écologique, d’un point de vue vestimentaire notamment. Face au souhait d’un grand nombre de personnes de s’habiller plus durablement, une marque parisienne lance en cette période de déconfinement sa collection de chemises éco-responsables presque 100 % locales.

"La crise accélère un virage éthique qui avait commencé à s’installer doucement dans le milieu de la mode il y a environ trois ans. Maintenant, le consommateur recherche la transparence. Ce n’est plus possible pour la fast fashion de continuer dans leur modèle économique. Je pense qu’ils vont eux aussi devoir trouver un nouveau modèle, relocaliser rapidement", estime Laurine Leglise, fondatrice de la marque de vêtements basée à Paris Babe is Busy. 

Alors qu’elle a lancé sa toute première collection dont la campagne de précommandes s’est terminée le 7 mai, cette jeune femme, originaire de Soissons, dans l’Aisne, était désireuse de proposer un vêtement produit le plus localement possible. En tout, il lui faudra un an et demi pour trouver les fournisseurs les plus locaux, mais aussi les plus soucieux de respecter certains critères d’écoresponsabilité. "C’était un travail de longue haleine puisque ce n’est pas un milieu très transparent. Je me suis rendu compte que pas mal de fournisseurs présentaient de fausses informations quant à la fabrication de leurs vêtements" explique-t-elle à ID

Boutons fournis par une entreprise lyonnaise, étiquettes tissées à Paris, confection réalisée dans dans sa région natale à Soissons, éco-emballages également fabriqués à Soissons... Seul le tissu n’est pas confectionné en France, mais en Italie. "Après de nombreuses recherches, j’ai trouvé que les fournisseurs de tissus n’étaient pas de bonne qualité en France. C’est pour cette raison que l’on s’est dirigé vers un fournisseur italien, 100 % coton et qui a pour particularité de ne jamais avoir délocalisé sa production hors Europe depuis un siècle", confie Laurine Leglise.

Une confection des produits qui demande de la minutie et du temps puisque "les chemises sont faites entièrement à la main par nos couturières Soissonnaises" explique la fondatrice. Privilégier la qualité à la quantité, un critère obligeant donc la marque à produire un maximum de 250 chemises par an.

Proposer des chemises pour femmes, une idée mûrement réfléchie par la fondatrice de Babe is Busy. Ayant par le passé travaillé dans le secteur de la grande distribution, il lui était difficile de trouver, en tant que femme, des pièces élégantes, et qualitatives à prix correct. "À part en déboursant 600 euros, il est difficile pour une femme de trouver une chemise d’aussi bonne qualité que celles des hommes", constate-t-elle.

La première collection a connu un franc succès, puisque la campagne a dépassé son objectif initial. Une réussite s’expliquant en partie par la transparence qu’offre la marque à ses acheteurs selon la fondatrice. Si le site internet et la boutique Instagram ouvriront d'ici une quinzaine de jour, vous pouvez néanmoins commander des chemises en envoyant un mail à contact@babeisbusy.fr, ou un message privé sur les réseaux sociaux de la marque. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.