Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Avec environ 9 milliards de personnes à nourrir d’ici 2050 dont 72 millions dans l’Hexagone, notre transition vers un quotidien plus durable doit passer en grande partie... Par notre assiette ! Assiette qui constitue d’ailleurs entre 20 et 50 % de l’empreinte environnementale des Français.   

Nous avons tendance à consommer de plus en plus de produits transformés ou issus de la restauration rapide, nous passons de moins en moins de temps en cuisine, nous jetons respectivement 30 kg d’aliments par an aux ordures, dont 7 kg de produits encore emballés... Or, au-delà de notre façon de consommer, la production, la transformation, le stockage, le transport, et la distribution de nos aliments sont des étapes qui pèsent très lourd sur le climat. Il y a nécessairement des marges de manœuvre et, impossible de le nier, nous avons un rôle non-négligeable à jouer à ce niveau. 

N’oublions pas qu’avec notre carte de crédit, nous votons. Lorsque nous choisissons d’acheter en hiver des betteraves produites localement plutôt que des tomates cultivées sous serre chauffée, nous optons pour un mode de consommation plus sensé. Manger local et de saison était une évidence pour nos grands-parents, à des années lumières de nos tartines à l’avocat. Pourquoi serait-il si difficile d’y revenir ? Plus de végétal dans nos assiettes, moins de gaspillage voire plus du tout : les pistes sont nombreuses pour mettre davantage d’écologie dans nos assiettes, et ce, sans dépenser plus ! 

Et cela tombe bien, puisque "Manger mieux sans dépenser plus" est précisément le thème de notre guide Idées Pratiques #2, disponible à l'achat dans la boutique en ligne d'ID, en version numérique ou papier ! Voici quelques extraits dans ce dossier spécial.