QUESTION DE LA SEMAINE

Faites-vous du compost chez vous et y parvenez-vous ? Vos réponses à notre sondage

© Pixavril/ Shutterstock

À l'occasion de la semaine nationale du compostage de proximité, ID vous a posé la question suivante en début de semaine : faites-vous du compost chez vous et si oui, le réussissez-vous ? Voici le résultat des votes et une sélection de vos réactions.

Le 5 avril, en réponse à notre question de la semaine, vous êtes une grande majorité (45 %) à avoir voté "Oui, je vis dans une maison et je le fais dans mon jardin !". En revanche, 30 % d'entre vous ont répondu "Non, je ne m'y suis toujours pas mis(e)". Il y a ensuite parfaite égalité pour les deux autres réponses : 12 % d'entre vous ont voté "Oui, je vis en appartement et j'ai un lombricomposteur" et 12 % "Oui, j'amène mes déchets organiques dans un composteur de proximité". Vous pouvez encore voter et nous donner votre avis dans un commentaire en bas de l'article !

Vous êtes-vous mis au compost ?

Choix

Mais d’abord, c’est quoi déjà le compostage ?

Pour rappel, le compostage est une matière produite à partir de la dégradation des déchets organiques, tels que nos ordures ménagères ou nos déchets verts. Ces derniers vont devenir ce que l'on appelle "un produit stabilisé", le compost, un formidable engrais biologique et naturel, dont une multitude de micro-organismes et d'insectes vont se nourrir.

Quel déchets composter ?

D’abord, une bonne partie de vos déchets alimentaires : les restes de vos fruits et légumes, votre marc de café, vos coquilles d’oeufs, vos sachets de thé, etc. Mais également les déchets de votre jardin comme les feuilles mortes, les fleurs fanées ou la tonte de gazon. En revanche, on évite d’y mettre des mauvaises herbes ou des plantes malades, ainsi que des produits laitiers, de la viande et du poisson.

Et vous êtes une grande majorité (46 %) à faire du compost chez vous :

Nous faisons du compost depuis une vingtaine d’années et ça se passe très bien." commentaire Facebook

Je mets tout en tas, sans mélanger, sans "trier" : restes crus, cuits, viande, agrumes, etc." commentaire Facebook

J’en ai un sauvage dehors […] Basiquement, je ne m’en occupe pas, je balance tous mes déchets verts dedans et je laisse la nature s’en charger."commentaire Facebook

Directement dans des bacs, sans m’en occuper, un peu de terre par dessus au printemps et ça pousse tout seulcommentaire Facebook

Pour en savoir plus sur le compostage, relire notre article : Cinq conseils pour vraiment réussir son compost

Pourquoi composter ?

Cependant, 30 % d’entre vous ont répondu qu’ils ne s’y étaient toujours pas mis. Et pourtant, faire du compost chez soi présente bien des avantages. Cela permet d'abord de réduire de 30 % la quantité de nos déchets, et d'éviter ainsi que ces biodéchets, composés à 80 % d’eau, soient incinérés ou enfouis. Le compost est également un excellent engrais 100 % naturel pour votre jardin ou vos plantes.

Composter en appartement : comment faire ?

Lorsque l’on dispose d’un jardin, rien de plus simple pour réaliser son compost : soit on forme un tas dans un endroit à l'abri, que l’on retourne à la fourche une fois de temps en temps, soit on utilise un bac à compost. En revanche, nombre de personnes s’interrogent sur la pratique du compostage lorsque l’on vit en appartement ou que l’on ne dispose pas de jardin.

Difficile pour moi en appartement."commentaire Facebook

Pas de panique : il existe plusieurs technique adaptées. La plus courante est l’usage d’un lombricompostage, qui consiste à composter ses déchets grâce à des vers de terre. 12 % d'entre vous d'ailleurs utilisent cette méthode.

En appartement : lombricompostage." commentaire Facebook

Le lombricompostage […] le compost pour les personnes en appart. Il y a un petit peu de moucherons mais tout va bien, il est au top pour réduire mes déchets."commentaire Facebook

Autre solution : le compostage de proximité. Et vous êtes 12 % à le pratiquer. Que ce soit dans un bac partagé en bas de votre immeuble ou dans un jardin collectif, il se démocratise de plus en plus. Zero Waste France a d'ailleurs mis en ligne une carte interactive recensant les composteurs collectifs de France.

Et parfois, il n'y a pas forcément besoin de faire du compost pour trier ses déchets organiques. D'autres s'en chargent très bien également !

J’ai troqué le compost contre les lapins." commentaire Facebook

Mes déchets verts font le bonheur des poules d’une collègue."commentaire Facebook