Edito

Et si on passait tous au zéro déchet ?

Inauguration de la Maison du Zéro Déchet. Paris, 1er juillet 2017.
©Denis Meyer/Hans Lucas

Paris, Marseille et Brive ont vu surgir, cette semaine, des initiatives pour aider les habitants à passer à un mode de vie zéro déchet. Ces opérations feront-elles des émules ?

Le zéro déchet est-il en passe de devenir le nouveau modèle ? Si on n’en est pas encore là, les villes semblent cependant de plus en plus s’y intéresser. À Paris, une première "rue zéro déchet" va voir le jour rue de Paradis dans le 10e arrondissement, à compter du mois de décembre. L’objectif : assister les habitants et LES commerçants de la rue afin qu’ils puissent modifier leur comportement : composter, utiliser des contenants réutilisables, des cendriers de poche, éviter les objets en plastique à usage unique… Aux côtés de la mairie du 10e, l’association Zero Waste Paris organisera notamment des ateliers "zéro déchet" à destination de ces riverains.

Élan collectif ?

Même élan cette semaine à Brive, où la municipalité a décidé de distribuer des kits "zéro déchet" – avec sacs cabas, sacs à vrac en tissu, sacs à pain et boîtes alimentaires - à une vingtaine de commerçants, qui pourront ainsi les fournir à leurs clients. Une autre association, "Zéro déchet Brive" est partenaire de cette initiative. À Marseille, l’impulsion vient de Zero Waste Marseille qui a lancé un défi à destination de 25 foyers de la ville afin de passer au zéro déchet en six mois. Les Marseillais choisis recevront les conseils de l’association afin d’apprendre à composter leurs déchets alimentaires et à fabriquer leurs produits ménagers, ou encore leurs sacs à vrac.

La méthode des petits pas

Et pour les autres ? Ceux qui n’habitent pas à Brive, à Marseille ou dans la rue de Paradis ? Il y a de quoi faire à son échelle : apporter ses propres contenants (bocaux, sacs à vrac) pour faire ses courses, voire au restaurant pour emporter ses restes, fabriquer ses produits ménagers à base de vinaigre blanc et de bicarbonate de soude, acheter des produits en vrac… Nous avions d’ailleurs recensé il y a quelques temps les dix essentiels d’une routine zéro déchet (notamment gourdes, coton lavable, savon et shampoing solides…) Le site de Zero Waste France ainsi que celui du défi "Rien de neuf" lancé par l’association regorgent aussi d’astuces pour produire moins de déchets. La clé, selon nous, est de ne surtout pas se mettre la pression et de changer ses habitudes progressivement, par petits pas. C’est parfois plus simple qu’il n’y paraît, et ça le sera encore plus si les associations et les collectivités nous facilitent la tâche en nous fournissant kits et conseils. Espérons donc que ces initiatives soient étendues et inspirent d’autres collectivités, pour que le zéro déchet devienne enfin mainstream !