SONDAGE

Couches lavables : bien les choisir et les utiliser 

©Elvira Koneva/Shutterstock

Les couches jetables représentent pas moins de 750 000 tonnes de déchets par an en France. Et pour cause : un enfant utilisera en moyenne 4 000 à 5 000 couches avant d'être propre. Ne serait-il pas temps de réduire enfin drastiquement nos déchets en passant aux couches lavables ? Quelques faits et conseils à retenir.

Selon l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), les couches jetées à l'échelle nationale représentent environ 3 % de l’ensemble des ordures ménagères collectées. Ces déchets, auxquels s'ajoutent dans la salle de bains les lingettes, le coton et les protections féminines, pèsent lourd : 19 kg par habitant et par an.

Impossible de se cacher derrière l'absence d'alternatives : nous pouvons par exemple tout à fait passer aux lingettes et au coton réutilisable. Du côté des couches pour bébé, la solution zéro déchet est une fois de plus toute trouvée : en avant les couches lavables ! Encore faut-il bien les choisir (relire à ce sujet nos idées d'adresses) et les prendre en main. 

Bon à savoir en amont de l'achat : 

-Il existe des couches classiques (avec une partie absorbante, la couche, et une partie imperméable, la culotte de protection, indépendantes) mais également des couches "tout en un" soit TE1 (partie absorbante et partie imperméable cousues ensemble, à laver ensemble), soit TE2 (une doublure absorbante se fixe sur la culotte imperméable). On peut ajouter un insert à l’intérieur afin d’augmenter la capacité d’absorption (par exemple pour la nuit) ;

-Les couches sont le plus souvent en coton ou en microfibre, mais d’autres matières sont disponibles (bambou, polaire…). Elles sont soit unitaille (une même couche s’adapte à plusieurs tailles grâce à un système de pressions) soit multitailles (chaque couche a une taille différente, il faut donc acheter la couche en fonction de la taille du bébé) ;

-Toutes les couches s’utilisent avec des feuillets de protection jetables en cellulose à placer dans la couche, pour les selles. Ceux-ci peuvent être lavés et réutilisés s’ils ont été uniquement souillés par de l’urine ;

-L'idéal est d'avoir une vingtaine de couches lavables à disposition pour un bon roulement entre couches propres et couches sales, ainsi que six culottes de protection.

L'ADEME préconise le choix de textiles issus de l’agriculture biologique (notamment pour les couches en coton). Il est par ailleurs conseillé, avant la première utilisation, de tremper les couches dans de l'eau froide pendant un minimum de 12 heures et laver plusieurs fois, afin de rendre les couches absorbantes.

Comment se met une couche lavable ? On place la couche sous l'enfant, puis on dépose l'insert si nécessaire. On place le feuillet de protection dessus. On ferme ensuite la couche et on l'enveloppe d'une surcouche (dans le cas d’une couche classique). L’ensemble ne doit pas être trop serré et il faut vérifier que la partie absorbante ne dépasse pas de la partie imperméable. Pour plus de détails pratiques, on n'hésite pas à consulter le "Guide d’utilisation des couches lavables" de l’ADEME ou à bien se renseigner en amont, lors de l'achat.

Lors du lavage

Pour que le passage aux couches lavables demeure bel et bien une alternative écologique, on pense à laver celles-ci dans une machine bien classée sur l’étiquette énergie et à pleine charge, sans dépasser les 60 °C, en utilisant une lessive avec un label environnemental et en respectant les doses recommandées. L'idéal est également de laisser sécher les couches à l'air libre et de ne pas utiliser le sèche-linge. Pour en savoir plus, direction le dossier de l'ADEME "Couches lavables ou couches jetables ?".

Seriez-vous prêt(e) à utiliser des couches pour bébé lavables ?

Choix

En partenariat avec l'ADEME.