Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Comment reconnaître un vêtement vegan ?

© SplitShire / Pixabay

Chaque année, les consommateurs français dépensent en moyenne 64 milliards d’euros en vêtements et en chaussures. Parmi les fabricants, nombreux sont les fabricants à prendre le virage vegan. Leur but ? Offrir des alternatives à tous ceux qui ne veulent pas porter de matériaux impliquant de la souffrance animale.  

Qu’est ce qu’un vêtement vegan ? 

Se convertir au véganisme induit un changement complet de style de vie :  en passant bien sûr par l’alimentation, mais en bannissant aussi tous les produits issus de matières animales dans la vie de tous les jours, y compris les vêtements. 

On pense immédiatement à la fourrure et au cuir (par ailleurs l’une des industries les plus polluantes de la planète, avec une phase de tannage où des produits chimiques dangereux sont manipulés, puis déversés dans les rivières et dans les champs à proximité, contaminant eaux et sols). 

Mais d’autres matières, telles que la soie (qui provient du cocon produit par la chenille du bombyx du mûrier, également appelé ver à soie) ou la laine (qui provient du mouton) ne sont à priori pas admises dans la garde-robe d’un végan. 

Comment reconnaître un vêtement vegan ? 

Vêtements, chaussures, accessoires, …. : le cuir animal et autres matières animales sont omniprésentes dans les magasins. 

Au-delà de son impact environnemental, la fast fashion pose aussi des soucis éthiques dans un contexte de prise de conscience du bien-être animal, grâce à la mobilisation d’associations de défense des animaux qui ne cessent d’alerter sur les dérives de cette industrie. Un rapport de PETA indique que plus d’un milliard d’animaux sont abattus uniquement pour le commerce du cuir chaque année, le plus souvent dans des conditions dramatiques.

Heureusement, il est désormais possible de trouver des vêtements produits sans aucune souffrance animale. 

Il est possible d’acheter des vêtements dans des matières cruelty-free, comme le coton, le lin, le polyester ou encore les microfibres. Par ailleurs, de nombreuses marques proposent désormais des copies de matières animales, à l’instar du “cuir vegan”, néanmoins plus ou moins éco-friendly en fonction des matériaux utilisés. 

Fabriqué à partir de matières synthétiques (comme le plastique recyclé, on parle alors de similicuir) ou de matières végétales (comme les feuilles d’ananas, le liège, les pelures de pomme et autres déchets de fruits, on parle alors de cuir végétal), il est conçu pour imiter le cuir véritable, tant sur le plan esthétique que sur les qualités techniques. Bien entendu, il est aussi non testé sur les animaux.

Afin d’aider les consommateurs à identifier les marques et articles qu’ils peuvent acheter en toute confiance, en sachant qu’ils ne soutiennent pas l’exploitation des animaux, il existe à l’instar des labels alimentaires, un certain nombre de labels signalant clairement les habits, les chaussures ou les accessoires vegan comme le Peta Approved Vegan. 

Les chaussures à la mode végan

Pour produire des chaussures 100% véganes par exemple, les semelles deviennent biodégradables, les doublures sont imaginées en polyester recyclé ou en microfibres tandis que les lacets sont en coton biologique. 

Pour les femmes, les gammes véganes ne se limitent pas aux baskets. Sandales espadrilles, mules, compensées,… tous les modèles concourent au bien-être des animaux. Et pas besoin de se ruiner pour acheter cruelty-freeil existe des modèles très abordables, aux alentours de 20€ la paire.

Cette mode d’un nouveau genre est le fruit d’une société de plus en plus consciente : une demande croissante de la part des fashionistas, qui très largement entendue par les créateurs qui sont de plus en plus nombreux à proposer des matériaux innovants, plus respectueux de l’environnement.  Serait-ce le signe d’une réconciliation entre la mode et la durabilité ?

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir ».

Au sommaire :  tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs