ID en bas de chez vous

Trois personnes en régions qu'on aurait aimé rencontrer

Charles Lottman (à gauche) et Vincent Justin (à droite) ont créé "Nous anti-gaspi", le premier supermarché entièrement dédié à la lutte contre le gaspillage alimentaire.
Nous anti-gaspi

À la rédaction parisienne d’ID, nous œuvrons chaque jour pour vous proposer toujours plus de solutions. Notre leitmotiv ? Nous rendre au plus près de chez vous, à la rencontre des acteurs du changement. Mais le temps et les moyens nous font parfois défaut. Voici trois personnes aux quatre coins de la France, que l’on aurait aimé rencontrer.

Depuis la rentrée des classes, la rédac’ d’ID, L’info Durable - basée au départ sur la Place Vendôme -, a repris ses quartiers dans le 16ème arrondissement de Paris. Dans la capitale, comme partout ailleurs, les initiatives innovantes fleurissent et ID s’attèle toujours à vous proposer des solutions concrètes pour un monde responsable. Nous aimons le contact, les rencontres, les échanges, le terrain... Mais pour l’heure, notre champ de bataille se limite globalement à l’Île-de-France. Depuis peu, nous avons entrepris une levée de fonds avec l'ambition de développer notre média en régions : 


L’objectif, à terme, est d'agrandir notre réseau de journalistes régionaux pour couvrir l’ensemble du territoire et pouvoir vous proposer une portée plus nationale. Pour toutes ces raisons et toutes ces ambitions, nous faisons appel à vous, lecteurs, pour nous permettre de mettre en lumière tous ces acteurs du monde de demain. ID a sélectionné pour l'occasion trois initiatives que vous avez adorées et pour lesquelles on aurait aimé aller plus loin, en partant à la rencontre des intéressés.  

Damien Carême, le maire écolo de Grande-Synthe dans les Hauts-de-France 

Il a d’abord fait parler de lui pour avoir engagé, en novembre dernier, un recours contre l’État pour “inaction en matière de lutte contre le changement climatique” : un geste alors inédit en France. Plus récemment, Damien Carême a lancé un nouvel appel à candidatures auprès des maraîchers bio pour qu’ils viennent cultiver sur les terres de la commune. Après avoir déjà entrepris ce type de projet en 2017, l’objectif est désormais d’approvisionner les 23 000 habitants de Grande-Synthe grâce à cette agriculture locale et biologique.

ID a évidemment relayé ces informations. Cependant, nous n’avons encore jamais eu l’occasion d’échanger avec ce maire, ni de visiter la commune de Grande-Synthe, à plus de trois heures de route de notre rédaction (et nous n’aimons pas trop la voiture). Avec un journaliste régional qui serait déjà sur place, nous pourrions vous proposer à vous, lecteurs, un reportage en immersion au cœur de la ville. 

Charles Lottmann et Vincent Justin, fondateurs du supermarché anti-gaspi breton “Nous” 

En mai dernier, le premier supermarché dédié au gaspillage alimentaire s’installait aux portes de Rennes en Bretagne. Quelques mois plus tard, en novembre, un petit frère naissait du côté de Saint-Malo. Le concept de “Nous” ? On n’y trouve qu’uniquement des produits invendus par les circuits classiques.  

Notre article sur "Nous" figure parmi les “best-sellers” d’ID. Pour la première ouverture à Rennes, notre journaliste Valérie François avait eu l’occasion d’échanger avec son co-fondateur, Charles Lottmann. Plus récemment, nous vous avons proposé un article “bilan”, un an après. Si nous connaissons bien le sujet et les protagonistes du projet, nous n’avons encore jamais eu l’occasion de les rencontrer physiquement, ni de voir de nos propres yeux à quoi ressemble cette épicerie anti-gaspi. Puisque ce sujet vous a tellement plu, nous aimerions pouvoir vous proposer un reportage sur place, couvert par un journaliste breton. 

Gérard Bellet, à l’initiative de la consigne de verre dans la Drôme et l’Ardèche, “Ma Bouteille s’appelle Reviens” 

Gérard Bellet est la tête pensante de l’entreprise Jean Bouteille. Récemment, nous vous avons présenté son nouveau système de consigne des bouteilles en verre, bien nommé "Ma bouteille s’appelle Reviens". Si l’entreprise est née à Lille, la consigne a débarqué dans la Drôme et l’Ardèche. Notre idée ? Infiltrer les coulisses de la start-up pour mieux comprendre le projet, organisé avec des producteurs locaux, qui veut en prime, favoriser les circuits-courts

Pour pouvoir couvrir toutes ces initiatives, ces solutions régionales, et bien d’autres, nous en appelons à vous, lecteurs. Votre soutien nous est précieux et il n’y a pas de petit don. Un financement, du bouche-à-oreille, ou encore un simple partage peut faire la différence, et ça se passe ici.