Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées pratiques

Comment créer un site Internet ecofriendly ?

Plusieurs facteurs permettent de faire baisser la consommation énergétique d'un site internet.
Christopher Gower/Unsplash

Un site internet mal conçu peut devenir extrêmement polluant et énergivore. Certains aspects sont à prendre en compte lors de la création d’un site Internet pour améliorer son impact écologique.

Internet est probablement l’avancée technologique la plus importante de ces dernières décennies. La démocratisation croissante de son accès a permis de développer de manière exponentielle l’accès à l’information et la capacité d’échanges des individus. Cependant, ce développement s'est accompagné d'une augmentation de la consommation énergétique liée à ces activités. Selon une étude Web Energy Archive, soutenue par l’ADEME, les 100 premiers sites français consomment chaque année l’équivalent en énergie de 3077 foyers, soit 8,3 gigawatts. Face à ces chiffres, il est nécessaire de prendre en compte l’impact carbone lors de la création d’un site Internet.

Le choix d’un serveur écologique

Un site Internet est hébergé sur un serveur, qui est lui-même stocké dans un data center, ces centres informatiques immenses qui tournent 24 heures sur 24. En plus de l’énergie nécessaire pour les faire fonctionner, les data centers ont également besoin d’être climatisés en permanence afin d’éviter de surchauffer. Selon l’ADEME, 53% des émissions de gaz à effet de serre du numérique sont issues des data centers et des infrastructures réseaux. 

Pour y remédier, plusieurs serveurs ont choisit d’alimenter leurs data centers avec des énergies 100% renouvelables. Le choix d’un serveur local permet également de limiter la consommation énergétique d’un site Internet.  À l’instar des aliments, un site consomme plus d’énergie si son serveur est aux Etats-Unis alors que son coeur de cible se situe en France.

Les contenus audiovisuels et le design augmentent la consommation énergétique

La limitation de consommation d’un site passe également par le contenu qu’il propose. Comme pour les fichiers sur son ordinateurs, les images et les vidéos sont les contenus les plus lourds et les plus consommateurs d’énergie d’un site Internet.  Afin de limiter la consommation d’énergie des contenus, il s’agit principalement d’en limiter la taille et la présence. Pour ce qui est de la vidéo, en plus d’en limiter la taille, il est également possible de les publier sur des hébergeurs externes, et de les intégrer ensuite sur son site. Les options de lecture automatique sont également un facteur de surconsommation d’énergie. 

La mise en page d’un site participe également à son empreinte carbone. Pour limiter sa consommation d’énergie, il est recommandé de limiter les ressources intrinsèques au site. Selon le site Web-tech, cela passe notamment par limiter la police de caractère à 1 ou 2 maximum, en privilégiant une police pour les titres et une autre pour les contenus.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs