En pic de fréquentation, 100 000 touristes dorment dans la Sérénissime, en plus de dizaines de milliers de visiteurs journaliers.
© Joseph Costa / Pexels
Politique

Venise lance son billet d’entrée pour lutter contre le surtourisme

Afin de diminuer le nombre de touristes dans sa cité, la Sérénissime a mis en place un QR Code, au tarif de 5 euros, à présenter pour accéder à la ville. Une décision qui concerne uniquement les journées de forte affluence.

C’est une première mondiale pour lutter contre le surtourisme. Les visiteurs d’un jour de Venise devront désormais obtenir un ticket d'entrée pour accéder aux ruelles de la ville, lors des périodes de forte affluence. Ce dernier se présente sous la forme d'un QR code, obligatoire et acquis en ligne au tarif de 5 euros.

Avec cette taxe, mise en place à partir du 25 avril, Venise espère dissuader une partie des touristes de venir encombrer ses étroites ruelles. "Notre objectif est de rendre Venise plus vivable", a assuré le maire de Venise Luigi Brugnaro lors d’une conférence de presse début avril à Rome. En pic de fréquentation, 100 000 touristes dorment dans la Sérénissime, en plus de dizaines de milliers de visiteurs journaliers, alors que le centre-ville accueille déjà 50 000 habitants.

29 journées concernées en 2024

L’expérience de ce billet sera limitée pour le moment. En 2024, seuls 29 jours de grande affluence touristique sont concernés par cette nouvelle taxe. Le calendrier démarre le 25 avril, jour férié en Italie, puis se poursuivra sur "presque tous les week-ends de mai à juillet", selon Luigi Brugnaro. Ce dernier a aussi promis des contrôles "très soft", "au hasard", et "sans files d’attente."

Cette taxe vise uniquement les touristes journaliers entrant dans la vieille ville entre 8h30 et 16 heures locales. Leurs QR codes, disponibles en anglais, français, allemand et espagnol, seront à télécharger sur le site dédié. Le billet devra ensuite être présenté sur demande des contrôleurs, postés aux principales entrées de la ville, comme la gare Santa Lucia

Pour aller plus loin : Découvrez “Vacances écolo, mode d'emploi” 

Pas de limite au nombre de billets vendus

Les touristes qui n’auront pas de QR Code seront invités à l’acquérir, en dernière minute, pour pouvoir visiter la cité. Et cela ne posera pas de problème, puisqu’aucune limite n’a été fixée au nombre de QR codes vendus pour chaque journée. Pour ceux qui tenteraient d’échapper au dispositif, une amende de 50 à 300 euros est prévue. Les étudiants et les moins de 14 ans seront, eux, exemptés de l’utilisation du QR Code. 

Ce ticket d’entrée devrait permettre de lutter contre le surtourisme de Venise, que déplorent les locaux, mais aussi de protéger le site, menacé par la détérioration. En raison de cette dernière, la ville avait échappé de justesse à son inscription au patrimoine mondial en péril de l’Unesco, en septembre 2023. Les experts avaient estimé que la Sérénissime était menacée par le nombre de touristes trop important et le réchauffement climatique, du fait de la prise de mesures "insuffisantes" de l’Italie.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.